VIDEO. Benalla, garde du corps de Macron? Deux nouvelles vidéos entretiennent le flou sur le rôle de l'ancien chargé de mission

INFO 20 MINUTES Deux vidéos que s'est procurées «20 Minutes» montrent Alexandre Benalla guider Emmanuel Macron lors d'un bain de foule à l'Elysée, les experts sont divisés sur le rôle qu'a pu jouer l'ancien chargé de mission ce soir du 21 juin...

Mathilde Cousin

— 

Selon l'Elysée, Alexandre Benalla avait été à l'époque « rétrogradé aux événements du palais de l'Elysée ».
Selon l'Elysée, Alexandre Benalla avait été à l'époque « rétrogradé aux événements du palais de l'Elysée ». — 20 Minutes
  • Mercredi, devant les sénateurs, Alexandre Benalla a soutenu n'avoir « jamais été le garde du corps d'Emmanuel Macron. »
  • Deux nouvelles vidéos montrent l'ancien chargé de mission aux côtés du président pendant un bain de foule le 21 juin à l'Elysée.
  • 20 Minutes a contacté des experts en sécurité privée, qui sont partagés sur le rôle d'Alexandre Benalla ce soir-là.

Quel était le rôle d’Alexandre Benalla, présent aux côtés du président le soir de la Fête de la musique, organisée cette année à l’Elysée ? Deux vidéos, que 20 Minutes s’est procurées, montrent le jeune homme aux côtés du président pendant un bain de foule le 21 juin. Les portes du palais présidentiel étaient exceptionnellement ouvertes ce soir-là à 1.500 personnes pour un concert électro.

Dans ces vidéos, Emmanuel Macron pose pour des selfies avec des invités. Dans le premier film, d’une durée de 27 secondes, on voit Alexandre Benalla à côté du président. Il lui adresse quelques mots puis se met légèrement en retrait pour laisser passer Emmanuel Macron et d’autres membres de l’entourage de celui-ci.

Alexandre Benalla retire un bras autour du cou d’Emmanuel Macron

Dans la seconde vidéo, qui dure une minute et neuf secondes, Alexandre Benalla prend le bras du président à deux reprises pour le faire avancer. Quand une jeune femme passe son bras autour du cou d’Emmanuel Macron pour une photo, l’ancien adjoint au chef de cabinet le retire en douceur. On le voit également parler avec des membres de la protection du chef de l’Etat.

Pour l’Elysée, « il n’y a rien de nouveau là-dedans ». « Dans le cadre de ses fonctions à l’Elysée, à la sortie de ses sanctions, Alexandre Benalla a été rétrogradé aux événements du palais de l’Elysée », explique le palais à 20 Minutes. Quant à la présence rapprochée d’Alexandre Benalla aux côtés du président, « c’est assez classique dans ce type de configuration, avec la foule. » L’intéressé lui-même a affirmé sous serment, mercredi devant les sénateurs, n’avoir « jamais été le garde du corps d’Emmanuel Macron. »

« Pour moi, il a une attitude de chef d’équipe »

20 Minutes a soumis les vidéos à trois acteurs de la protection rapprochée de personnalités et de la sécurité privée. Ceux-ci sont partagés sur le rôle d’Alexandre Benalla. « Pour moi, il a une attitude de chef d’équipe, tranche un de ces acteurs, qui a souhaité rester anonyme. En général, le chef d’équipe ne se met pas dans le dispositif. Il vient en renfort et il observe. Je ne vois personne d’autre qui coordonne la sécurité. »

Sur ces vidéos, Alexandre Benalla ne porte pas d’oreillette. Ne serait-ce pas contraire à une bonne coordination ? « Dans la foule comme cela, la radio ne servira à rien s’il y a une attaque. C’est un acte réflexe individuel et collectif et chacun sait ce qu’il a à faire. Cela ne s’improvise pas. » Pour cet acteur, Alexandre Benalla aurait pu faire partie du dispositif de « protection immédiate », qui englobe les personnes « qui vont évacuer le président en cas d’attaque. »

« Cela s’apparente à un rôle d’organisateur »

Un deuxième expert, qui a également voulu garder l’anonymat, est plus partagé. S’il reconnaît à Alexandre Benalla « une attitude de garde du corps, », il souligne que c’est la « formation » de l’homme. « C’est un travers qu’il peut avoir. Cette attitude ne veut pas dire qu’il est garde du corps. »

Pour Thomas Rossi, président-fondateur de Wagram Protection, un rôle d’organisateur est plausible, même s’il estime que la durée des deux films ne permet pas de trancher sur le rôle exact d’Alexandre Benalla ce soir-là. « Dans la deuxième vidéo, à la fin, on a l’impression qu’il donne une direction à Emmanuel Macron. Cela s’apparente à un rôle d’organisateur », détaille le spécialiste. Même constat sur le premier film : « on le voit proche du président, on a l’impression qu’il donne une direction à suivre. » Toutefois, un « garde du corps peut aussi avoir parfois un rôle d’organisateur. Si on protège une personnalité, il peut y avoir un bain de foule, une apparition sur un plateau, il y a un programme à respecter. Le garde du corps le connaît et il doit le respecter. »