LREM: Le nouveau président du groupe parlementaire est Gilles Le Gendre

ASSEMBLEE NATIONALE Finalement, ni l’Assemblée ni le groupe majoritaire n’auront donc de femmes à leurs têtes...

Rachel Garrat-Valcarcel

— 

Gilles Le Gendre est député LREM de Paris depuis juin 2017.
Gilles Le Gendre est député LREM de Paris depuis juin 2017. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

On a un vainqueur. Le nouveau président du groupe parlementaire de La République en marche (LREM) à l’Assemblée nationale est le député de Paris Gilles Le Gendre. Les élus du groupe majoritaire devaient choisir ce mardi leur nouveau chef, à la suite de l’élection de Richard Ferrand… à la suite de la nomination de François de Rugy au gouvernement… à la suite de la démission de Nicolas Hulot du ministère de la Transition écologique et solidaire. Gilles Le Gendre est un ancien journaliste, âgé de 60 ans.

Dix puis sept candidates et candidats s’étaient déclarés pour prendre la tête du groupe qui compte 309 membres (depuis le départ d’une députée des Hauts-de-Seine ce week-end), soit 20 sièges de plus que la majorité absolue (289) à l’Assemblée nationale. Parmi celles et ceux-là, de nombreuses femmes avaient cru leur heure venue, après la polémique qui avait entouré la non-élection d’une femme pour le perchoir de l’Assemblée. Las, les candidatures féminines (Laetitia Avia, Amélie de Montchalin, Brigitte Bourguignon) on toutes été éliminées dès le premier tour, et assez nettement.

Relativement faible participation

Mardi matin, lors du premier tour, Gilles Le Gendre, député des 5e, 6e et 7e arrondissements de Paris a obtenu 74 voix, contre 76 à Roland Lescure, député de l’Amérique du Nord. Amélie de Montchalin, députée de l’Essonne, première femme, n’a obtenu que 45 voix. Au second tour, le parisien l’a emporté avec 157 voix contre 106 à son concurrent des Français établis à l’étranger. 271 députés et députées LREM ont participé au premier tour, et seulement 263 au second tour… L’élection n’a pas déchaîné les foules. Charge du nouveau président de groupe : la remotivation de ses troupes.