Patrimoine: Macron salue «les excellents résultats» de la mission Bern

PATRIMOINE A ses côtés, Stéphane Bern a qualifié de «vrai succès» le tirage du Super Loto «Journées du Patrimoine», ainsi que des tickets de grattage...

B.D. avec AFP
— 
Emmanuel Macron et sa femme, Brigitte Macron, visitent l'exposition «Picasso. Bleu et rose» au Musée d'Orsay à Paris, le 14 septembre 2018.
Emmanuel Macron et sa femme, Brigitte Macron, visitent l'exposition «Picasso. Bleu et rose» au Musée d'Orsay à Paris, le 14 septembre 2018. — CHARLES PLATIAU / POOL / AFP

Emmanuel Macron a salué ce samedi « les excellents résultats » de la mission menée par Stéphane Bern pour la défense du patrimoine, qui démontrent selon lui «l'engouement» des Français à « redonner vie » aux lieux historiques.

Le chef de l’Etat a ponctué les Journées du patrimoine en visitant, avec son épouse Brigitte, la villa Viardot à Bougival (Yvelines), l’un des « lieux emblématiques » de la mission Bern en Ile-de-France. « Ils sont excellents », a-t-il déclaré en commentant les premiers résultats de cette mission et du Loto du Patrimoine, dont les recettes, estimées entre 15 à 20 millions d’euros selon la Française des Jeux (FDJ), viendront abonder un fonds spécial dédié à des monuments « emblématiques » en péril.

« En 10 jours, 20 % des tickets ont été vendus »

Leur succès « montre que les Français ont envie de réinvestir ces lieux, de leur redonner vie car ils veulent comprendre la force de notre pays, d’où nous venons », a ajouté Emmanuel Macron à la presse. A ses côtés, Stéphane Bern a qualifié de « vrai succès » le tirage du Super Loto «Journées du Patrimoine» de la veille, ainsi que des tickets de grattage. « En 10 jours, 20 % des tickets ont été vendus, c’est le record historique pour un jeu de grattage de la FDJ », s’est-il félicité.

« J’espère doubler la somme avec le mécénat d’entreprise », a-t-il ajouté, en soulignant aussi que « beaucoup de gens ont choisi de faire un don directement, car il est défiscalisé, à la Fondation du patrimoine, qui a déjà récolté six millions d’euros ». « Il y a un effet induit de ce Loto qui est très bénéfique pour la défense du patrimoine », a salué l’animateur de télévision. « Je crois que les objectifs seront donc atteints, et même dépassés, ce qui est une très bonne nouvelle pour notre patrimoine ».

Bern va « prendre un peu de recul »

Stéphane Bern, qui a récemment menacé de quitter sa mission s’il n’était qu’un « cache-misère », s’est félicité qu’Emmanuel Macron lui ait « publiquement manifesté son soutien ». « Il me semble avoir été entendu. Je vais continuer à parler et à me battre pour le patrimoine car c’est le combat de ma vie », a-t-il ajouté. « Je crois avoir porté cette mission avec beaucoup d’énergie » mais « je vais prendre un peu de recul » maintenant qu’elle est sur les rails.

Le président de la Fondation du patrimoine, Guillaume Poitrinal, a pour sa part indiqué que l’objectif d’atteindre les 20 millions d’euros « devrait être dépassé » car « le succès populaire est au rendez-vous ». « Mais nous avons besoin de 50 millions d’euros » pour l’ensemble des 270 lieux aidés par la mission Bern, donc « la mobilisation doit se maintenir », selon lui.

600.000 euros pour la restauration de la villa Viardot

Adossée à la colline des Impressionnistes qui domine la Seine, la villa ayant appartenu à Pauline Viardot, l’une des grandes musiciennes du XIXe siècle, est aujourd’hui fermée au public en raison de son délabrement. Dans cette maison acquise en 1874 par Ivan Tourgueniev, grand amour – resté platonique – de Pauline Viardot, le baryton Jorge Chaminé veut créer le Centre européen de musique (CEM) d’ici à 2022.

La Fondation du patrimoine a remis ce samedi à la Villa Viardot un chèque de 500.000 euros issu des jeux de la FDJ. Auquel la Fondation Total a rajouté 100.000 euros alors que le coût global de la restauration de la villa est estimé à 3 millions d’euros. Emmanuel Macron, accompagné de la ministre de la Culture Françoise Nyssen, a jugé « émouvant » de visiter cette maison où Pauline Viardot a reçu de nombreux artistes de toute l’Europe. « C’est le symbole d’une Europe large, qu’on oublie aujourd’hui de penser, qui va de l’Atlantique à l’Oural », selon lui.

Le président doit accueillir, en milieu d’après-midi, les visiteurs à l’Elysée, l’un des lieux les plus courus des Journées du Patrimoine.