VIDEO. Affaire Benalla: Tension après le coup de fil d'Emmanuel Macron au président du Sénat Gérard Larcher

RAPPEL Le chef de l’Etat Emmanuel Macron a rappelé au président Les Républicains du Sénat, Gérard Larcher, quelques principes constitutionnels…

20 Minutes avec AFP

— 

Alexandre Benalla avec Emmanuel Macron le 14 juillet 2018.
Alexandre Benalla avec Emmanuel Macron le 14 juillet 2018. — PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP

La réflexion n’a pas plu au chef de l’Etat. Emmanuel Macron a fait savoir mardi soir à Gérard Larcher qu’il n’avait pas apprécié la déclaration de Philippe Bas, président de la commission d’enquête sénatoriale sur l’affaire Benalla, estimant que « le Parlement contrôle l’exécutif ».

Comme le révèlent L'Obs et RTL, le chef de l’Etat a passé un coup de fil au président Les Républicains du Sénat, Gérard Larcher, pour lui demander de garantir les équilibres institutionnels, estimant en substance que la commission sénatoriale sur l’affaire Benalla s’en éloignait. L’affaire déplaît aussi au sein du gouvernement : la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a ainsi dénoncé une « instrumentalisation politique » de l’affaire Benalla.

« Aucun respect » pour le Sénat

L’ancien garde du corps du Président avait de son côté indiqué n’avoir « aucun respect » pour la commission d’enquête sénatoriale, qualifiant Philippe Bas de « petit marquis ». En réponse, Philippe Bas avait rétorqué au micro de Public Sénat : « Il faut qu’il prenne conscience de l’importance de la représentation nationale dans notre pays et qu’il accorde à celle-ci le respect minimal. »

L’entourage de Gérard Larcher a confirmé qu’il avait reçu un appel du président de la République. L’entretien aurait porté sur la commission d’enquête sénatoriale, mais également sur des sujets législatifs comme le projet de loi Elan sur le logement, a simplement précisé la présidence du Sénat. Silence en revanche à l’Elysée, où l’on s’est refusé à commenter l’information.

>> A lire aussi : Alexandre Benalla annonce qu'il se rendra, «contraint», à une convocation du Sénat