Pornographie: Marlène Schiappa veut des filtres pour les mineurs sur les sites pornos

SEXUALITE La secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les hommes et les femmes dit que le gouvernement est prêt à être très ferme avec les éditeurs récalcitrants…

Rachel Garrat-Valcarcel

— 

Marlène Schiappa, Secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, le 5 octobre 2018 à Paris.
Marlène Schiappa, Secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, le 5 octobre 2018 à Paris. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Le thème s’annonce comme le nouveau cheval de bataille de la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes en cette rentrée : l’accès des mineurs à la pornographie. Marlène Schiappa a annoncé dimanche, sur France Inter et France Info, qu’elle voulait exiger des éditeurs de pornographie sur Internet qu’ils mettent en place des mesures pour limiter l’accès des moins de 18 ans à leurs contenus.

Concrètement, il s’agit de mettre en place des filtres techniques pour empêcher ou, du moins, limiter l’accès des mineurs aux sites pornographiques. Ces sites sont bien souvent, et pour des individus de plus en plus jeune, leur premier contact avec la sexualité… ou une certaine sexualité. D’autres pays, comme le Royaume-Uni, beaucoup plus en point sur ces questions, ont mis en place diverses mesures.

Des cours d’éducation sexuelle aussi

« Aujourd’hui, il n’y a pas de filtre, mais nous allons exiger de la part de celles et ceux qui mettent en ligne ces contenus qu’il y ait des filtres très importants. Tous les ministres concernés, nous sommes prêts à aller très loin, à être très fermes, pour faire en sorte que ce ne soit pas à libre disposition des enfants », a déclaré Marlène Schiappa.

Elle a ajouté que ces filtres allaient de pair avec la mise en places de cours d’éducation sexuelle à l’école, qui font polémique et sont l'objet de déformation depuis plusieurs semaines.