Remaniement ministériel: «Mon geste est un geste d’espoir», déclare Nicolas Hulot très ému

LIVE Revivez les départs de Nicolas Hulot et Laura Flessel du gouvernement ce mardi...    

T.L.G, T.C et AFP

— 

Nicolas Hulot le 17 janvier 2018.
Nicolas Hulot le 17 janvier 2018. — CHARLES PLATIAU / POOL / AFP

L’ESSENTIEL

  • Nicolas Hulot a démissionné du ministère de la Transition écologique.
  • Laura Flessel a elle aussi annoncé son départ surprise du gouvernement.
  • Ils sont remplacés ce mardi par François de Rugy et Roxana Maracineanu.

A LIRE AUSSI

>> A lire aussi : Remaniement «a minima» ou surprises? A quoi va ressembler le nouveau gouvernement?

>> A lire aussi : Démission de Nicolas Hulot: Les dossiers chauds sur la table du futur ministre de la Transition énergétique

VIDEO

 

21h00 : C'est la fin de ce live, merci d'avoir suivi cette journée très politique avec nous !

20h45 : Interrogé sur TF1, Edouard Philippe refuse de commenter la démission de Laura Flessel

« Elle a décidé de ne pas rester au gouvernement, pour des raisons qu’elle a qualifiées de raisons personnelles, permettez-moi d’avoir le minimum d’élégance que de respecter les raisons personnelles qu’elle a invoquées », a dit le chef du gouvernement.

« Elle répondra à toutes les questions qu’on lui posera si elle le souhaite, mais (…) ce n’est pas à moi d’évoquer ses raisons personnelles », a-t-il ajouté.

18h15 : François de Rugy salue l’action de Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique

Le nouveau ministre a commencé son discours en saluant l’action de son prédécesseur. « L’urgence écologique est un appel à agir, je suis ici pour agir avec méthode et persévérence », a ensuite expliqué François de Rugy. Avant de détailler les « chantiers importants » sur lesquels il compte « travailler rapidement ».

18h03 : « Mon geste est un geste d’espoir », déclare Nicolas Hulot

« Mon geste est n geste d’espoir. Il ne l’a pas éteint, il l’a réveillé, je l’espère », a déclaré Nicolas Hulot, lors de la cérémonie de passassion de pouvoir, à l’hôtel de Roquelaure, avant de verser quelques larmes. « Ne doutez pas un instant que ma démission signifie une forme de résignignation », a-t-il souligné. « Le sens de ma démission, c’est que nous prenions ensemble la mesure des enjeux et des risques. » Il regrette, dit-il, de ne pas avoir réussi à « combler cette ligne de faille entre deux cultures, l’économie et l’écologie ».

17h08 : Les chasseurs saluent la nomination de François de Rugy

Dans un communiqué, la Fédération nationale des chasseurs saluent «la nomination d'un pragmatique au ministère de la Transition écologique». La décision de nommer le président de l'Assemblée nationale boulevard Saint-Germain, soulignent-ils, «intervient dans un contexte de réforme de la chasse française sans précédent ». 

 

16h13 : Yaël Braun-Pivet veut aussi remplacer Rugy à l’Assemblée nationale

Selon Frédéric Says, journaliste à France Culture, Yaël Braun-Pivet compte elle aussi présenter sa candidature pour la présidence de l’Assemblée nationale. « Jusqu’ici présidente LREM de la commission des lois, elle avait aussi co-dirigé les débats de la commission d’enquête sur l’affaire Benalla », rappelle-t-il sur Twitter.

 

15h30 : Laura Flessel aurait démissionné à cause d’ennuis fiscaux…

Selon le Canard enchaîné, qui paraîtra demain, la ministre des Sports a démissionné « pour ennuis fiscaux » alors que l’ancienne championne d’escrime évoquait dans un communiqué des « raisons personnelles ». Une information confirmée à l’AFP par une source proche du dossier.

« Elle n’a fait aucune erreur. Ce n’est pas la cause de son départ », a de son côté affirmé l’entourage de l’ex-ministre à l’AFP, précisant que le litige concerne « sa société de droits à l’image dont son mari était gérant ». Selon Mediapart, le fisc a récemment saisi la Commission des infractions fiscales (CIF) après avoir découvert des manquements déclaratifs de la ministre concernant cette société exploitant le droit à l’image de l’ancienne championne.

 

Cette société, Flessel and co, a fait l’objet d’une « dissolution anticipée » le 30 septembre 2017. D’après le procès verbal de dissolution, dont l’AFP a eu connaissance, Laura Flessel y apparaissait propriétaire de 875 parts sur 1000, son mari, Denis Colovic, de 125 parts.

15h00 : « Emmanuel Macron ne parle pas d’écologie », fustigeait en 2017… François de Rugy

C’était en janvier 2017. Emmanuel Macron n’était pas encore président de la République et François de Rugy ambitionnait de triompher à la primaire organisée par le PS. Invité sur le plateau de France 24 et RFI, le nouveau ministre de la Transition écologique dénonçait alors l’absence de fibre écologique d’Emmanuel Macron. «Je ne sais pas quel est son programme écologique. Quand il était ministre de l'Économie, non seulement il n'allait pas dans le sens de l'écologie, mais il était plutôt sur l'ancien monde», attaquait-il alors. Des images ressorties du placard par le site Brut.

 

15h51 : Ferrand pour remplacer Rugy à l’Assemblée ?

Selon le journal Le Monde, François de Rugy devrait être remplacé à l’Assemblée nationale par le chef de file des députés La République en marche, Richard Ferrand. « Lors d’une réunion du bureau du groupe LRM, mardi, M. Ferrand a d’ailleurs annoncé qu’il se porterait candidat » à la présidence de l’Assemblée, précise le quotidien du soir.

14h37 : « Un enterrement de première classe pour l’écologie », dénonce Florian Philippot

« C’est un enterrement de première classe pour l’écologie », a expliqué le président des Patriotes. « La nomination de François de Rugy au ministère de la Transition écologique est très regrettable. […] François de Rugy est un libéral aux convictions écologiques particulièrement faibles. Il n’est pas l’homme de la situation pour répondre aux immenses défis écologiques actuels, et notamment la résistance aux lobbies chimiques, au productivisme et au libre-échange intégral. »

14h31 : La cérémonie de passation de pouvoir entre Nicolas Hulot et François de Rugy aura lieu ce mardi à 17h00, indique le ministère de la Transition écologique et solidaire dans un communiqué.

 

 

14h30 : Jean-Luc Mélenchon rappelle que Rugy « a planté l’amendement contre le glyphosate ».

« Le président de séance qui a planté l’amendement contre le glyphosate à deux heures du matin devient ministre des apparences écologiques », a dénoncé le leader de la France Insoumise.

14h00 : Ségolène Royal réagit à la nomination de François de Rugy

Sur BFM TV, l’ancienne ministre de l’Environnement de François Hollande estime que si François de Rugy a accepté le poste, c’est parce qu’il a « obtenu des gages de la part d’Emmanuel Macron ». « Son premier défi, ce sera l'application de la part de loi de Transition énergétique sur la réduction de la part nucléaire, ce qu'avait dénoncé bizarrement Nicolas Hulot. François De Rugy a voté, a contribué à cette loi qui prévoit de réduire la part du nucléaire de 75% à 50% à l'horizon 2025 », a-t-elle ajouté.

 

13h44 : A toutes fins utiles, un petit rappel des promesses de campagne du candidat De Rugy aux primaires de la gauche...

François de Rugy, lors de la primaire de la gauche en 2017, proposait de fixer l'objectif de produire 100% d’énergies renouvelables en 2050, à la place des énergies fossiles et nucléaires...

13h06 : François de Rugy n'ira pas au bout de son mandat de président de l'Assemblée nationale

A gauche comme à droite, les députés critiquent ce choix.

 

13h29 : Eric Coquerel, député France insoumise, tacle le nouveau ministre de l’Ecologie

 

 

13h17: Jean-Luc Mélenchon très remonté contre de Rugy

Le patron des Insoumis a souvent eu maille à partir avec le nouveau ministre lors des débats à l'Assemblée.

 

13h14: Richard Ferrand prochain président de l'Assemblée? 

C'est l'hypothèse la plus plausible après le départ de Rugy. Et le souhait du déférent député Florian Bachelier.

 

13h12: 6 choses à savoir sur François de Rugy, le nouveau ministre de l'Ecologie

Un petit portrait par-là pour mieux connaître l'ancien président de l'Assemblée nationale.

 

13h05: Premières réactions politiques

 

12h50: Roxana Maracineanu, nouvelle ministre des Sports

Spécialiste du dos, la nageuse championne du monde et médaillée d'argent aux Jeux Olympiques de 2000 à Sidney devient donc la nouvelle ministre des Sports. La Franco-roumaine était devenue conseillère régionale d'Ile-de-France socialiste sur la liste de Jean-Paul Huchon.

 

12h49: François de Rugy nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire

L'ancien président de l'Assemblée nationale est donc le successeur de Nicolas Hulot à l'Ecologie.

12h36: Pas encore nommé, les attaques déjà lancées contre de Rugy

Le premier tacle est de Julien Bayou, porte-parole EELV.

 

12h31: Les baisses de budget au ministère des sports en 2018 et 2019

 

12h26: « Je ne suis candidat à rien», disait François de Rugy il y a quelques jours

Ce qui est souvent bon signe.

12h20: De Rugy serait à l'Elysée selon RTL

 

12h05: François de Rugy pour remplacer Nicolas Hulot? 

Selon les informations de Capital, le président de l'Assemblée aurait le ministère.

 

11h41: Pascal Canfin souhaite «bonne chance» au futur ministre de l'Ecologie

C'était l'un des favoris. A priori, ce ne sera pas lui. Pascal Canfin, directeur général du WWF France, souhaite «bonne chance» au futur ministre de l'Ecologie.

 

11h38: Flessel, Hulot, deux ministres les plus populaires du gouvernement

Coup dur pour l'exécutif: Laura Flessel et Nicolas Hulot étaient les ministres les plus populaires du gouvernement.

 

11h31: Pour des députés d'opposition, la démission de Flessel serait plus politique

 

11h25: Edouard Philippe au JT de TF1

Le Premier ministre sera sur le plateau de TF1 à 20 heures.

 

11h: La démission surprise de Laura Flessel «pour raisons personnelles»

La ministre des Sports a annoncé mardi dans un communiqué son départ du gouvernement «pour raisons personnelles», afin de renouer avec «des engagements passés, justement tournés vers l'humain, la solidarité et la coopération internationale».

Selon son entourage, Laura Flessel «veut retrouver sa liberté et agir différemment» et sa démission ne présente «aucun lien avec les questions budgétaires».

C’est l’heure des choix pour Emmanuel Macron. La démission de Nicolas Hulot mardi dernier a contraint l’exécutif à remanier le gouvernement, pour trouver un successeur au ministre d’Etat à la Transition écologique et solidaire. Nouveau rebondissement ce matin avec le départ surprise de Laura Flessel, nommée ministre des Sports en mai 2017. Faut-il s'attendre à un remaniement a minima ou à une valse des ministres? Suivez la journée avec nous.