Remaniement: «J’ai envie de soutenir Macron», indique Daniel Cohn-Bendit

POLITIQUE Daniel Cohn-Bendit fait partie des favoris pour devenir ministre de la Transition écologique…

T.L.G.

— 

Daniel Cohn-Bendit, ancien eurodeputé, en janvier 2015.
Daniel Cohn-Bendit, ancien eurodeputé, en janvier 2015. — IBO/SIPA
  • Daniel Cohn-Bendit pourrait bien prendre la place de l'ancien ministre de la Transition écologique.
  • Le successeur de Nicolas Hulot sera connu d'ici mardi.

Qui pour succéder à Nicolas Hulot ? Daniel Cohn-Bendit pourrait bien prendre la place de l’ancien ministre de la Transition écologique. Son nom revient avec insistance depuis la démission fracassante de l’ex-animateur télé mardi. Il faut dire que « Dany l’ancien rouge » fait tout ce qu’il faut pour être cité parmi les favoris.

« Je n’ai pas vraiment envie d’être ministre, mais j’ai envie de soutenir Macron », confesse l’écolo au Parisien ce dimanche. Il précise : « Pour l’instant, il n’y a rien de fait. Ce n’est pas du tout sûr, pas du tout du tout […] Ça dépendra de ce que me dit le président, et de ce que je lui répondrai. Il y a plein de choses sur lesquelles je ne suis pas d’accord. Tout le problème, c’est comment répondre aux questions que pose Hulot ».

L’ex-soixante-huitard tergiverse ainsi dans les médias depuis plusieurs jours. « J’ai été contacté par Christophe Castaner et Benjamin Griveaux. Mais pour l’instant Emmanuel Macron ne m’a rien proposé directement. J’ai cru comprendre qu’il demanderait à me voir dimanche », racontait-il déjà vendredi à Ouest-France. « Castaner m’a appelé. Je lui ai dit que je ne croyais pas que c’était une bonne idée. Je ne suis pas du tout fait pour être ministre… Je tiens à ma liberté », ajoutait l’écologiste au JDD samedi.

« On se parle régulièrement »

Benjamin Griveaux n’a pas attendu la rencontre avec le président pour couvrir de louanges Daniel Cohn-Bendit : C’est « une voix connue, une conscience libre de l’écologie politique, de l’Europe aussi. On se parle régulièrement », a déclaré le porte-parole du gouvernement dimanche. « Nous voulons quelqu’un qui est dans l’action et dans le réel », a-t-il précisé au Grand Rendez-vous de CNews, Europe1 et Les Echos. « C’est à lui de dire ce qu’il veut faire ».

Pour remplacer Nicolas Hulot au poste de ministre de la Transition écologique, le nom de Daniel Cohn-Bendit est régulièrement cité, aux côtés de ceux de la députée de la majorité Barbara Pompili, du secrétaire d’État à la Transition écologique Sébastien Lecornu ou encore du président de l’Assemblée nationale François de Rugy.

Emmanuel Macron et Edouard Philippe mènent des consultations dimanche sur le remaniement qui doit être annoncé d’ici mardi.