Alpes-Maritimes: Candidat à la présidence LR, Ciotti marche sur les plates-bandes d'Estrosi

POLITIQUE Le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti lance sa campagne pour la présidence de la fédération ce jeudi soir…

Mathilde Frénois

— 

Christian Estrosi et Eric Ciotti, le 31 janvier 2015 à Nice.
Christian Estrosi et Eric Ciotti, le 31 janvier 2015 à Nice. — BEBERT BRUNO/SIPA
  • Le président actuel des Républicains dans les Alpes-Maritimes, c’est Christian Estrosi.
  • Le maire LR de Nice n’a pas encore annoncé s’il est candidat, ou non, à sa succession.
  • Eric Ciotti, député de la 1re circonscription des Alpes-Maritimes, est candidat à la tête du parti dans le département. Il se veut « fidèle aux valeurs de droite non diluée dans celles du macronisme », ce que ne serait pas Estrosi.
  • Les élections se tiendront les 13 et 14 octobre.

 

« On attend l’affrontement. » La phrase est lâchée par un élu LR. C’est une opposition entre Eric Ciotti et  Christian Estrosi sur leur territoire qu’attend ce responsable politique. Entre celui qui incarne la droite dure et celui qui tend la main à Emmanuel Macron. Et il se pourrait bien qu’il ne faille pas attendre les municipales de 2020 pour assister au duel. En octobre auront lieu les élections pour la présidence de la fédération Les Républicains des Alpes-Maritimes. Mais pour l’instant, un seul candidat : Eric Ciotti lance sa campagne ce jeudi soir à 18h30.

Le député devrait être entouré d’élus de la Côte d’Azur, du maire de Cannes David Lisnard au président du conseil départemental Charles-Ange Ginésy, du député Lionnel Lucas au sénateur Henri Leroy. Il se veut le « candidat de la clarification », « fidèle aux valeurs de droite non diluée dans celles du macronisme », explique à 20 Minutes un membre de son entourage, envoyant une pique à Christian Estrosi au passage.

« Nouvelle impulsion, nouveau cap »

Le président actuel des Républicains dans les Alpes-Maritimes, c’est Christian Estrosi. Le maire de Nice n’a toujours pas annoncé s’il était candidat ou non à sa propre succession. « La fédération ne fonctionne pas parce qu’il y a une ambiguïté de son président, estime un proche d’Eric Ciotti. Depuis 2017, Christian Estrosi défend davantage En Marche que Les Républicains. Depuis deux ans, il n’a pas convoqué le comité départemental qui est censé être le parlement du parti. »

Auguste Verola sera du côté d’Eric Ciotti pendant la campagne. « Il n’a pas varié de ligne par rapport à celle des Républicains. Il a toujours été conforme à ses idées, estime-t-il. Le maire a reçu Macron, a formé la France audacieuse. A un moment donné, il faut savoir qui on est et ne pas jouer sur tous les tableaux. »

Face à Eric Ciotti qui veut « donner une nouvelle impulsion et un nouveau cap », l’équipe de Christian Estrosi « ne souhaite pas évoquer ce sujet pour le moment ». Les élections au sein du parti des Républicains se tiendront les 13 et 14 octobre.

>> A lire aussi : Eric Ciotti «veut prendre toute sa part pour servir» Nice et se rapproche un peu plus d'une candidature aux municipales

>> A lire aussi : Estrosi annonce la création d'un nouvel impôt à Nice, Ciotti contre-attaque