Gouvernement: Le séminaire prévu vendredi est reporté dans l’attente du remaniement

RENTREE Il pourrait finalement se tenir mercredi 5 septembre, dans la foulée du prochain Conseil des ministres…

20 Minutes avec AFP

— 

Le Premier ministre Edouard Philippe a assuré mercredi qu'il y aurait toujours un ministre chargé de la Transition écologique.
Le Premier ministre Edouard Philippe a assuré mercredi qu'il y aurait toujours un ministre chargé de la Transition écologique. — Jacques Witt/SIPA

Le séminaire gouvernemental​ de rentrée, qui devait se tenir vendredi, a été reporté à la semaine prochaine dans l’attente du remaniement lié à la démission de Nicolas Hulot, a-t-on appris ce mercredi auprès de l’Elysée.

Le gouvernement se réunira vendredi matin en Conseil des ministres, à la suite du retour la veille au soir d' Emmanuel Macron de sa visite au Danemark et en Finlande, mais le séminaire qui devait suivre « a été reporté à la semaine prochaine », a précisé la présidence, confirmant une information du site du JDD.

Aucune indication n’a été donnée sur la date du remaniement

Le séminaire pourrait se tenir mercredi 5 septembre, dans la foulée du prochain Conseil des ministres, selon une source. Aucune indication n’a été donnée sur la date du remaniement, qui devrait cependant intervenir avant cette date, ni sur son ampleur.

Il s’agit de remplacer Nicolas Hulot, ministre d’Etat en charge de la Transition écologique et numéro trois du gouvernement, qui a créé la surprise mardi matin en annonçant son départ car il se sentait « tout seul à la manœuvre » sur les enjeux environnementaux. Le Premier ministre Edouard Philippe a assuré mercredi dans un entretien au Dauphiné Libéré qu’il y aurait toujours un ministre chargé de la Transition écologique, et que le gouvernement « ne changera (it) pas de cap ».

Depuis l’élection d’Emmanuel Macron en mai 2017, le gouvernement s’est déjà réuni à six reprises en séminaire. « Ces séminaires rythment la vie de notre équipe, en faisant partager à tous les ministres la feuille de route gouvernementale et en scandant le travail des trois prochains mois », avait expliqué Edouard Philippe à l’issue du dernier d’entre eux, le 30 mai.