VIDEO. Démission de Nicolas Hulot: Et maintenant, que va faire l'écologiste préféré des Français?

DEMISSION «Je vais m'astreindre à prendre de la distance et à observer un certain silence», a indiqué l'ex ministre...

20 Minutes avec AFP

— 

Nicolas Hulot le 17 janvier 2018.
Nicolas Hulot le 17 janvier 2018. — CHARLES PLATIAU / POOL / AFP

Partir avec fracas, mais pour faire quoi ?  Nicolas Hulot, qui a annoncé mardi sur France Inter sa démission du gouvernement, a précisé en avoir « terminé » avec les ambitions politiques. A la question « est-ce que vous quittez la politique ? », il a répondu : « ne me voyez aucune ambition politique ». C’est terminé ? « C’est terminé ».

Tête de liste aux Européennes en 2019 ?

L’éventualité qu’il puisse être tête de liste aux élections européennes en 2019 ? « Oubliez-le », a-t-il dit. « Je viens simplement de dire que je ne ferai rien qui puisse nuire à ce gouvernement », a ajouté celui qui avait été candidat malheureux à la primaire écologiste pour la présidentielle de 2012.

Que compte-t-il faire pour l’écologie désormais ? « Je ne sais pas, je ne sais pas », a-t-il répondu. « La décision est très récente, elle a été mûrie longtemps, simplement je vais m’astreindre à prendre de la distance et à observer un certain silence parce que j’ai conscience, par rapport à des gens pour lesquels j’ai beaucoup d’amitié, que ce que je viens de leur faire n’est pas forcément un geste amical ».

Un rôle actif pour l’écologie ?

« Pour l’écologie, je peux influer, proposer, rassembler… j’espère que le geste que je viens de faire sera utile, pour qu’on se pose les bonnes questions et que chacun se pose la question de la responsabilité », a-t-il ajouté. Est-ce un sacrifice ? « Je ne sais pas si c’est un sacrifice, c’est un choix d’honnêteté de cohérence et d’exigence », a-t-il encore dit.

>> Suivez en direct les réactions à la démission de Nicolas Hulot

>> A lire aussi: L'écologiste préféré des Français qui ne prenait «aucun plaisir à être ministre»

>> A lire aussi: La réunion qui a convaincu l'écologiste de claquer la porte du gouvernement