Démission de Nicolas Hulot: «Il a mille fois raison de partir» , estime Corinne Lepage

DEMISSION Le ministre de la transition écologique Nicolas Hulot a annoncé ce mardi qu'il avait pris la décision de quitter le gouvernement...

L.Br.

— 

?icolas Hulot le 30 janvier 2018.
?icolas Hulot le 30 janvier 2018. — AFP

L’ESSENTIEL

  • « Je prends la décision de quitter le gouvernement », a déclaré Nicolas Hulot ce mardi sur France Inter, après avoir confié qu’il se sentait « tout seul à la manœuvre » sur les enjeux environnementaux au sein du gouvernement
  • Nommé pour la première fois ministre en mai 2017 après avoir reçu de nombreuses sollicitations, le ministre de la Transition écologique a été très critiqué par les écologistes pour son inaction
  • L’ancien militant de 62 ans, qui s’était donné « un an » pour juger de son utilité au gouvernement, restait parmi les personnalités politiques préférées des Français, selon des sondages.

VIDEO

A LIRE AUSSI

>> A lire aussi : Démission de Nicolas Hulot. En vrai, il a servi à quoi son passage au ministère de la Transition écologique?

>> A lire aussi : Démission de Nicolas Hulot. La réunion qui a convaincu l'écologiste de claquer la porte du gouvernement

>> A lire aussi : Démission de Nicolas Hulot. Et maintenant, que va faire l'écologiste préféré des Français?

>> A lire aussi : Démission de Nicolas Hulot. L'écologiste préféré des Français qui ne prenait «aucun plaisir à être ministre»

 

21h: Ce live est désormais terminé. Bonne soirée à tous.

19h58 : Brigitte Bardot « ravie » du départ de Hulot, « furieuse » contre Macron

« Il ne s’est pas imposé, il n’a rien fait de positif, c’est très bien qu’il s’en aille, je suis ravie », a déclaré sur BFMTV Brigitte Bardot, en réaction à la démission de Nicolas Hulot. « Quand on a le pouvoir d’un ministre, on s’impose, on ne se laisse pas entortiller par Pierre, Paul, Jacques, Emmanuel ».

Alors qu’elle avait été plutôt indulgente jusqu’ici envers Emmanuel Macron, la militante du droit des animaux a fait part d’un changement radical de sentiment envers le chef de l’Etat en raison des arbitrages annoncés lundi sur la future réforme de la chasse. « Je suis furieuse contre Macron. Alors que j’ai eu un petit espoir quand je l’ai rencontré le 24 juillet à l’Elysée, cet espoir s’est envolé », a-t-elle ajouté.

19h05 : « Tout le monde n’est pas fait pour la dureté de ce poste », commente Daniel Cohn-Bendit

« Tout le monde n’est pas fait pour la dureté de ce poste. Moi j’aurais tenu trois minutes à sa place. Il y a trop de compromis à faire », a souligné dans une interview au Parisien l’ancien eurodéputé écologiste, proche d’Emmanuel Macron. « Nicolas, c’est un impulsif. On avait déjà pu constater ce problème émotionnel en 2007 lorsqu’il avait renoncé à la surprise générale à se présenter à la présidentielle », a pointé Daniel Cohn-Bendit.

 

18h31 : Conseiller de Macron et des chasseurs… Qui est Thierry Coste, lobbyiste « sans morale » dénoncé par Nicolas Hulot ?

Nicolas Hulot a dénoncé ce mardi la « présence des lobbies dans les cercles du pouvoir », illustrée par celle d’un conseiller politique, Thierry Coste. Voici son portrait

18h17: Sur le dossier des boues rouges: «Il n’y a pas eu d’avancée politique» avec Nicolas Hulot, et il ne devrait pas y en avoir

Olivier Dubuquoy, principal opposant aux boues rouges, d’abord rejeté en mer au large de Cassis (Bouches-du-Rhône), et désormais stocké sur le site de Mange-Garri, n’est pas étonné de la démission de Nicolas Hulot.

Un article à lire par ici

17h38 : A Saint-Lunaire, les habitants comprennent la décision de leur médiatique voisin

Cela fait 13 ans que le ministre démissionnaire est installé avec sa famille dans cette petite station balnéaire de la Côte d’Emeraude en Ille-et-Vilaine.

Dans le bourg, la démission de Nicolas Hulot fait parler. « Il a tellement avalé de couleuvres. Je pensais même qu’il aurait démissionné bien avant », indique François, un retraité de la région rennaise qui possède une résidence secondaire à Saint-Lunaire.

Un reportage à découvrir par ici

17h34 : Pourquoi la démission de Nicolas Hulot est un coup dur pour Emmanuel Macron

Confronté à une rentrée délicate, le président de la République pourrait voir naître un malaise (de plus) au sein de sa majorité.

Lisez notre article par ici

17h17 : Le poste de ministre de l’Environnement est-il maudit ?

Nicolas Hulot n’est que le dernier d’une longue liste de ministres de l’écologie qui n’ont pas tenu sur la durée. En 20 ans, pas moins de 13 ministres se sont succédé.

Découvrez de qui il s'agit par ici​.

17h09 : Nicolas Hulot dresse un bilan négatif de l’action gouvernementale

Le ministre démissionnaire souligne que son action n’a permis d’obtenir que des « petits pas » en matière environnementale.

Découvrez son bilan en vidéo

17h02 : « Il était placé dans une situation intenable », réagit Corinne Lepage

L’ancienne ministre de l’Environnement salue la décision du ministre de la Transition écologique de quitter le gouvernement.

Voici son interview

16h45 : Le WWF France a appris « avec regret et tristesse la démission de Nicolas Hulot »

« Il s’agit indéniablement d’une mauvaise nouvelle pour la protection de la planète, poursuit l’ONG dans un communiqué. Cette décision témoigne aussi de la gravité de la situation ».

16h12 : « C’est une plaisanterie ? »… Marlène Schiappa apprend le départ du ministre en direct

La ministre de l’Egalité entre les femmes et les hommes était en direct sur Radio Classique quand l’information est tombée.

Un article à lire par ici

16h05 : « Les ONG l’ont poussé à bout », estime Christiane Lambert, de la FNSEA

« Les ONG l’ont poussé à bout, sur beaucoup de sujets et aussi sur ce sujet des produits phytosanitaires, en lui reprochant de ne pas aller assez vite », a déclaré Christiane Lambert, pour qui ces critiques, « très violentes, très fortes, en direction de Nicolas Hulot (…) ont fini d’achever ses espoirs de changer les choses ».

16h02 : François Hollande, ce devin !

Extrait du livre Les Paradoxes de Monsieur Hulot, de Jean-Luc Bennahmias, en librairie ce mardi, ce commentaire de François Hollande à propos de Nicolas Hulot prend des airs de prédiction : « Il a soixante-deux ans, donc oui il se dit sans doute que c’est la dernière fois qu’il aura une telle opportunité [de devenir ministre]. Mais il partira, de toute façon. (…) Il sait que c’est un contrat à durée déterminée ».

15h55 : La une du Canard enchaîné en kiosque ce mercredi

« Accident de chasse tragique à l’Elysée : Hulot abattu et Macron a du plomb dans l’aile ! ». Voici le titre qui fera la une du Canard enchaîné ce mercredi.

Un titre qui n’est pas sans rappeler le tweet, plus poétique, posté ce mardi matin par Bernard Pivot.

 

15h31 : Martin Fourcade salue le « courage » de Nicolas Hulot

« Quand je serais grand je veux être Nicolas Hulot et avoir ce courage de ne pas piétiner mes convictions ! », a tweeté le champion de biathlon.

 

15h26: Un dispositif de sécurité devant la villa de Nicolas Hulot à Saint-Lunaire

 

15h23 : Macron « respecte » la décision de Hulot et compte sur son engagement « sous une autre forme »

Emmanuel Macron a déclaré mardi à Copenhague « respecter » la décision de Nicolas Hulot, « un homme libre », de quitter le gouvernement et indiqué qu’il comptait désormais sur son engagement « sous une autre forme ».

Le ministre de la Transition écologique « est un homme libre je respecte sa liberté », a dit le président lors d’une conférence de presse avec le Premier ministre danois à Copenhague.

 

14h38 : Plantu inspiré par la démission de Nicolas Hulot

Le dessinateur Plantu consacre son dessin du jour à la démission de Nicolas Hulot, mettant en scène l’utilisation du glyphosate encore autorisé à ce jour en France, un grand point de déception pour le ministre démissionnaire.

 

14h16 : Pour Philippe Poutou, « le gouvernement s’enfonce un peu plus dans la fragilisation et le doute »

« Le gouvernement s’enfonce un peu plus dans la fragilisation et le doute, a commenté sur Twitter le porte-parole du NPA. Mais c’est à nous, le mouvement social, à agir rapidement pour provoquer son effondrement et ainsi stopper la spirale infernale des reculs sociaux comme la brutalité du pouvoir ».

 

13h48 : « Le gouvernement a choisi les lobbies plutôt que l’écologie », déplore Eva Joly

« Le gouvernement a choisi les lobbies plutôt que l’écologie, a regretté sur Twitter l’eurodéputée (Verts) Eva Joly. Nicolas Hulot en tire les conséquences ».

13h44 : « Le départ de Nicolas Hulot est un aveu d’échec sur la transition écologique et la fin d’une illusion sur Macron », dénonce Pierre Laurent (PCF)

« Le départ de Nicolas Hulot est un aveu d’échec sur la nécessaire transition écologique et la fin d’une illusion sur Macron », a tweeté le secrétaire national du PCF. Avant de saluer « l’homme de convictions. Entendons son alerte sur l’urgence écologique. Réconcilions social et écologie pour l’avenir de l’humain et notre planète ».

13h32 : « Hier soir, je n’ai pas vu un ministre en colère, ni sur le départ »

Willy Schraen, de la Fédération nationale des chasseurs, était présent lundi soir, tout comme Nicolas Hulot, à la réunion sur la réforme de la chasse. Il se dit étonné par les propos de l’ex-ministre présentant cette rencontre comme la goutte d’eau de trop.

Voici son interview

13h25 : Alexis Corbières parle d’un « coup de tonnerre sur la Macronie »

Pour le député La France Insoumise, Nicolas Hulot « démissionne pour sanctionner tout ce qu’il refuse de cautionner encore ». Avant de tacler le chef de l’Etat : « Avec Macron, à chaque mois sa crise, bientôt chaque semaine ? »

13h19 : Les effets de la politique ne sont « pas toujours immédiats », pointe Christophe Castaner

Le patron de la République en Marche Christophe Castaner a critiqué à demi-mot mardi le ministre démissionnaire de la Transition écologique Nicolas Hulot. « La politique se mesure sur le long terme : ses effets ne sont pas toujours immédiats. Mais rien n’arrêtera notre exigence pour l’environnement », a tweeté le délégué général de LREM et secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement.

« Avec Nicolas Hulot, nous avons obtenu de grandes avancées. Grâce à son travail, notre gouvernement peut être fier d’avoir un bilan écologique à la hauteur des enjeux », a ajouté le ministre. Nicolas Hulot « part à sa manière, libre. C’est pour cette liberté que le président lui avait demandé de s’engager avec nous », a encore commenté le responsable de LREM.

13h15 : « Le travail accompli a grandement contribué à l’action du gouvernement », commente Edouard Philippe

« J’ai appris ce matin la décision de @N_Hulot de démissionner et j’en prends acte. Plan climat, plan biodiversité, sortie du glyphosate… le travail accompli a grandement contribué à l’action du gouvernement, a tweeté le Premier ministre. Vis-à-vis de la transition écologique, la détermination du gouvernement est totale. Je ferai des propositions au Président dans les jours qui viennent pour prendre en compte cette démission », a-t-il ajouté.

 

13h12: A quoi a servi à quoi le passage de Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique?

De Notre-Dame-des-Landes au nucléaire, Nicolas Hulot, l'ancien militant devenu ministre, a connu des victoires mais aussi des déceptions et a été contraint de faire des compromis.

Retour sur les principaux dossiers qu'a dû gérer Nicolat Hulot lorsqu'il était ministre

12h55 : Laurence Parisot et Vikash Dhorasoo, les soutiens inattendus de Nicolas Hulot

Dans la vague de réactions à la démission du ministre, on a repéré des personnalités inattendues. Au fur et à mesure qu’elles tombent, elles seront intégrées à ce post, comme Laurence Parisot (ex-dirigeante du Medef) et Vikash Dhorasoo (ancien footballeur pro).

 

12h27 : Emmanuel Macron répondra aux questions des journalistes en début d'après-midi depuis le Danemark

Après un début de journée difficile (le président a appris la nouvelle en direct sur France Inter ce mardi), Emmanuel Macron s'est entretenu avec son Premier ministre Édouard Philippe mais n'a eu aucun contact avec Nicolas Hulot, a indiqué l'Elysée.

Le chef de l'Etat a fait savoir qu'il répondrait à des questions sur le départ du ministre lors d'une conférence de presse conjointe avec le chef du gouvernement danois Lars Lokke Rasmussen vers 14 heures.

12h27 : Edouard Philippe réfléchit au remplacement de Nicolas Hulot

Après la démission surprise de Nicolas Hulot, Edouard Philippe a réagi ce mardi : « J’aurai l’occasion, au cours des jours qui viennent, de faire des propositions au Président de la République (…) s’agissant de la composition du gouvernement », a déclaré le Premier ministre avant d’intervenir devant la conférence des ambassadeurs à Paris. Il a remercié au passage Nicolas Hulot pour son « travail important » au gouvernement.

12h19 : Vous n’avez pas entendu l’annonce de Hulot ? Salamé et Demorand le racontent pour vous

« Un moment fort de radio », « un moment de grâce »… Léa Salamé et Nicolas Demorand étaient les premiers témoins (un peu décontenancés au départ) de la démission de Nicolas Hulot. Ils racontent cette « interview particulière ». « On avait senti quelque chose de particulier, de différent, une colère froide. Il était en colère mais à aucun moment on a senti qu’il allait nous annoncer sa démission », explique Léa Salamé. « Il n’avait pas prévenu son épouse, il n’avait pas prévenu le président de la République. Il n’avait pas prévenu le Premier ministre ». « C’est l’interview testament de sa vie politique », conclut Nicolas Demorand.

 

12h02 : Retour sur la carrière de l’écologiste préféré des Français qui ne prenait « aucun plaisir à être ministre »

Aux avant-postes de la défense de l’environnement depuis près de 30 ans, Nicolas Hulot a été pendant quinze mois un ministre populaire en France à la tête d’un poste qui ne l’a jamais fait rêver…Voici son portrait.

11h54 : A quoi va ressembler l’avenir de Nicolas Hulot ?

Et maintenant… Le ministre démissionnaire en a-t-il vraiment fini avec la politique ? Va-t-il revenir à ses premières amours de militant pour l’environnement ? Quelques heures après sa démission, les observateurs cherchent un avenir à Nicolas Hulot.

11h50 : L’écologie ne peut plus être le sujet d’une seule personne, pour Mathieu Orphelin, député LREM

« D’une certaine manière, Nicolas Hulot s’est sacrifié pour la cause. C’était le meilleur ministre de l’Ecologie possible », a-t-il déclaré à 20 Minutes. « Ce thème ne peut plus être l’affaire d’un seul homme ou d’une seule femme. Sans sous-estimer ce qui a été fait depuis un an, l’ensemble du gouvernement doit maintenant en faire plus sur l’écologie »

11h46 : Le remplacement de Nicolas Hulot n'interviendra pas avant le retour d'Emmanuel Macron de sa visite au Danemark et en Finlande jeudi, selon des journalistes du Monde et du Figaro

 

11h37 : Vous attendiez la réaction de chasse, pêche, nature et traditions ? La voilà !

La démission du ministre de la Transition écologique ? « Un cadeau ! » pour CPNT (pour faire court). L’organisation de la ruralité se félicite des dernières mesures prises sous le mandat de Nicolas Hulot concernant la chasse.

« CPNT attend maintenant la concrétisation des annonces chasses du gouvernement dès la fin de l’année et se félicite du départ de Nicolas Hulot et espère un remplaçant moins clivant à la tête du ministère de tutelle de la chasse. »

11h34 : Pour Greenpeace, Hulot a fait un choix courageux face au mur Macron

« Nous avons malheureusement perdu une année cruciale pour défendre les enjeux environnementaux. L’été a encore montré l’ampleur inédite des dérèglements climatiques. Nicolas Hulot fait finalement le choix courageux de quitter un gouvernement dont il ne veut plus être la caution écologique, condamné à l’impuissance et à justifier les contradictions d’un président qui refuse la transition énergétique et écologique », a déclaré Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France.

 

11h23 : François-Michel Lambert, député LREM de sensibilité écologiste, avait conscience de la solitude du ministre

« Depuis un an, j’alerte sur le fait que Nicolas Hulot va se cramer. Qu’il n’y arrivera pas, même si c’est le meilleur d’entre nous, car il est seul », a-t-il confié à 20 Minutes. « Hulot n’a personne au gouvernement qui a une culture des enjeux écolo. Il perdait tous ses arbitrages. Il n’avait pas non plus de relais à l’Assemblée nationale, on est que 4-5 députés éparpillés façon puzzle. Je souhaite que ma majorité, le nouveau monde puisqu’on en parle, mette l’écologie au centre ».

11h16 : En 1998, le discours plus que jamais d’actualité de Nicolas Hulot sur l’écologie

L’Ina publie une vidéo d’archives, dans laquelle Nicolas Hulot prédit un sombre avenir à la planète… Un discours encore rare à l’époque, qui fait aujourd’hui partie du quotidien.

 

11h10 : L’incroyable histoire du lobbyiste à la réunion des chasseurs, à l’origine de la décision de Hulot

C’est peut-être la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Lors de l’annonce de sa démission, Nicolas Hulot, énervé, a mentionné la puissance des lobbys. Le ministre faisait référence à la réunion de la veille à l’Elysée entre son ministère, Emmanuel Macron et les chasseurs. A cette réunion, le ministre a eu la surprise de voir la présence de Thierry Coste, un lobbyiste de la chasse et des armes. Quand il a demandé la raison de sa présence à Emmanuel Macron, celui-ci aurait répondu : « Je ne sais pas comment ce monsieur est entré »…

11h06 : Nicolas Hulot ne sera pas remplacé tout de suite

La date du remaniement n'est pas encore fixée. «Il y aura un remaniement mais pas dans l'immédiat», précise l'Elysée qui confirme que Nicolas Hulot n'avait pas prévenu le président. «Il n'y a eu aucun échange entre eux depuis la réunion sur la chasse», hier en fin d'après midi.

10h52 : Sourire figé, yeux écarquillés et gros silence… Marlène Schiappa apprend en direct la démission de Hulot

« C’est une plaisanterie ? ». Le malaise de Marlène Schiappa est palpable à l’annonce de la démission de Nicolas Hulot en direct sur Radio Classique.

 

10h46 : « Détermination totale » et bon bilan… L’Elysée réagit à la démission du ministre Hulot

Nicolas Hulot, démissionnaire du gouvernement mardi matin, peut être « fier de son bilan » au ministère de la Transition écologique, a commenté l’Elysée auprès de l’AFP. De même source, « la détermination reste totale pour poursuivre dans la même direction et avec le même niveau d’ambition ».

10h31 : Hulot a surpris tout le monde, même ses conseillers

« Ce n’est pas un acte de girouette, c’était une décision mûrement réfléchie ». L’éditorialiste de France inter Thomas Legrand raconte l’arrivée de Nicolas Hulot dans les locaux de la radio avant l’annonce de sa démission. Lors du petit-déjeuner d’avant interview, il « était en colère, on avait bien compris qu’il voulait pousser un coup de gueule ». « Il avait décidé de démissionner dans quelque temps », poursuit-il.

Selon Legrand, en rentrant dans le studio, « il a visiblement changé d’avis car ses collaborateurs se sont un peu décomposés ». Selon le journaliste, Hulot a compris au cours de l’interview qu’il était arrivé au bout de ce qu’il pouvait faire dans ce gouvernement.

 

10h26 : « Démission de monsieur Hulot ou pas », Sarkozy recentre le débat

C'est une autre manière de dire qu'il n'en a pas grand chose à faire. Nicolas Sarkozy s'est exprimé ce mardi sur France Culture : « Qu’il y ait monsieur Hulot ou pas, la question de l’immigration est centrale. Qu’il y ait monsieur Hulot ou pas, la question du montant des impôts qu’on paie est centrale. La question "Est-ce que les Anglais sont des Européens ou pas", c’est central », a déclaré l’ancien président, réagissant à la démission de Nicolas Hulot du gouvernement.
« C’est son choix. Pour moi, quand je parle de la crise qu’on a connue et qui peut revenir, c’est tellement plus important. Quand on parle de l’immigration c’est tellement plus important », a-t-il ajouté.

10h23 : Réaction d’une ancienne ministre de l’Environnement

Ségolène Royal « respecte le choix de Nicolas Hulot ».

 

10h19 : Ce départ marque la « fin d’une illusion » pour l’écologiste Yannick Jadot

« Nicolas Hulot a eu du courage d’essayer de faire changer les choses à l’intérieur de ce gouvernent anti-écolo, c’est la fin d’une illusion (…) Emmanuel Macron a manipulé Nicolas Hulot comme il l’a fait avec Jean-Louis Borloo, il utilise et piétine les engagements sincères mais reste le meilleur ami des lobbies », martèle l’eurodéputé, tête de liste des écologistes à l’élection européenne.

 

10h10 : Mais au fait, comment réagit le monde de l’écologie ?

Bertrand Piccard, président de Solar Impulse, regrette la démission du ministre. Pour plus d'« efficacité » selon lui, Hulot aurait pu continuer le combat tout en tirant la sonnette d’alarme.

 

10h04 : La réaction d'Emmanuel Macron à la démission de Nicolas Hulot se fera sans doute au Danemark

Le chef de l'Etat et sa femme Brigitte y sont attendus pour une visite d'Etat.

 

10h01 : Jean-Luc Mélenchon y voit la confirmation de son discours dimanche à Marseille

«La macronie commence sa décomposition», ajoute-t-il sur Twitter.

 

09h57 : A droite, Laurent Wauquiez (LR) « comprend » Nicolas Hulot

« Nicolas Hulot, je ne partage pas nécessairement ses opinions, mais je peux comprendre qu’il se sente trahi comme aujourd’hui comme pas mal de Français par des promesses fortes qui avaient été faites, et le sentiment à l’arrivée que ce n’est pas très tenu », a déclaré le patron des Républicains sur RTL.

09h47 : Nicolas Demorand et Léa Salamé bouche bée après l'annonce de Nicolas Hulot

L'image parle d'elle-même...

 

9h39 : Depuis Bordeaux, Alain Juppé « impressionné » par Hulot

Le maire de Bordeaux a partagé un tweet plein d’emphase après l’interview du ministre de la Transition écologique.

 

9h36 : Bon ou mauvais timing ? Un livre sur « les paradoxes d’Hulot » en librairie tombe à pic (ou pas)

On retiendra surtout cette phrase « Je suis persuadé qu’il ne démissionnera pas ». Bien vu.

 

9h32 : Hommage et manque de courtoisie, réagit Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement sur RMC

Il a été l’un des premiers à réagir. Manque de bol, l’annonce surprise de la démission de Nicolas Hulot est tombée pile en même temps que son passage face à Jean-Jacques Bourdin sur RMC. Le porte-parole du gouvernement a dû improviser.

« Je regrette ce départ », a-t-il déclaré. « Je veux rendre hommage au travail qui a été accompli depuis plus d’une année par Nicolas Hulot », bien que « la plus élémentaire des courtoisies aurait été effectivement de prévenir le président de la République et le Premier ministre ».

9h30 : Démission surprise de Nicolas Hulot ce mardi

Suivez les réactions des politiques et écologistes après l’annonce du départ du ministre de la Transition écologique. Ce mardi, sur France inter, Nicolas Hulot a annoncé son départ, en précisant qu’il n’avait prévenu ni Emmanuel Macron, ni Edouard Philippe, dont les réactions sont très attendues.