Marlène Schiappa accuse le député insoumis Ugo Bernalicis de sexisme envers Brune Poirson

ASSEMBLEE NATIONALE « Il faisait des gestes très agressifs vers elle et s’est mis à… lui envoyer des baisers avec les mains », a expliqué la ministre…

H. B.

— 

Ugo Bernalicis, député Les Insoumis de la 2e circonscription du Nord.
Ugo Bernalicis, député Les Insoumis de la 2e circonscription du Nord. — G. Durand / 20 Minutes

La scène n’a malheureusement pas été filmée par les caméras de l’Assemblée nationale. Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’Égalité femmes-hommes, a accusé ce mercredi le député de La France insoumise Ugo Bernalicis d’agissement sexiste envers Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique, lors de la dernière séance de questions au gouvernement de l’année.

Il « faisait des gestes très agressifs vers elle et s’est mis à… lui envoyer des baisers avec les mains », a expliqué Marlène Schiappa sur Twitter. « Voilà ce que doivent subir les femmes en politique quand elles s’expriment… », a ajouté la ministre.

« Je mimais les bisous et les câlins que votre gouvernement fait à la finance », a rétorqué le député de La France insoumise.

« La misogynie de tous les ténors de la France insoumise »

« Les députés devraient faire attention à l’image qu’ils renvoient d’eux-mêmes. Je suis souvent obligé de rappeler à l’ordre les uns et les autres sur des bancs divers pour qu’ils aient un comportement respectueux », a réagi  François de Rugy, président de l’Assemblée nationale, au micro de BFMTV.

Benjamin Griveaux a, quant à lui, dénoncé la « misogynie » de tous les ténors de la France insoumise, pointant également l’attitude de Jean-Luc Mélenchon et Alexis Corbière. Ce dernier lui a répondu sur les réseaux sociaux​. « @Brunepoirson répond avec une morgue incroyable à ma collègue @MathildePanot et il voit de la misogynie à notre indignation », a tweeté Alexis Corbière, lui suggérant de prendre des vacances.