VIDEO. Affaire Benalla: Christophe Castaner annonce le licenciement de Vincent Crase, salarié LREM

POLITIQUE Le délégué général du parti présidentiel était entendu ce matin par les sénateurs sur le rôle de Vincent Crase, employé de La République en marche…

P.K. avec AFP

— 

Christophe Castaner, devant la commission d'enquête du Sénat
Christophe Castaner, devant la commission d'enquête du Sénat — Thomas Samson

Christophe Castaner était entendu ce mardi matin par la commission d’enquête du Sénat, sur le rôle joué par Vincent Crase, employé du parti mis en examen comme Alexandre Benalla dans le cadre de violences lors des manifestations du 1er-Mai.

Le délégué général La République en marche est revenu sur les sanctions prises à l’encontre de son employé. Il a annoncé que La République en marche avait lancé une procédure licenciement à son encontre vendredi 20 juillet. Cette procédure est « fondée sur le trouble objectif au fonctionnement de l’association et l’atteinte portée à son image », a précisé le patron du parti présidentiel.

Dans un premier temps, juste après la révélation de l’affaire le 18 juillet, Christophe Castaner avait estimé que la « faute personnelle » de Vincent Crase ne « suffit pas pour justifier un licenciement » car celui-ci était intervenu aux côtés d’Alexandre Benalla en-dehors de sa fonction professionnelle, à savoir « responsable adjoint sûreté et sécurité » à LREM.