Les dépenses du président de l’Assemblée nationale interrogent

NOTES DE FRAIS Le Parisien liste des dépenses parfois contestables de François de Rugy…

R. G.-V.

— 

François de Rugy est président de l'Assemblée nationale depuis juin 2017.
François de Rugy est président de l'Assemblée nationale depuis juin 2017. — Blondet Eliot -POOL/SIPA

Le président de l’Assemblée nationale, François de Rugy, profite-t-il un peu trop du confort offert par ce poste prestigieux de la République. Le Parisien se pose la question, en analysant certaines dépenses du député de la Loire-Atlantique, tout en précisant qu’il n’y a, a priori, rien d’illégal là-dedans. Le quotidien s’interroge sur la cohérence avec l’objectif de réduction des dépenses de l’Assemblée nationale.

D’abord, François de Rugy s’est marié, l’année dernière, et a organisé la réception dans ses appartements privés de l’hôtel de Lassay. Situé juste à côté du palais Bourbon, c’est la résidence officielle du président de l’Assemblée nationale. Un de ses collaborateurs précise néanmoins qu’il a tout payé personnellement. Le choix du lieu laisse néanmoins songeur.

5.600 euros de salaire

Il y a aussi ce vélo elliptique (768 euros), acheté par le président de la chambre basse et passé en note de frais. Et ce, alors qu’il y a une salle de sport au palais Bourbon. Là aussi, son cabinet précise qu’il rendra le vélo à la fin de son mandat. Enfin, François de Rugy a un chauffeur de plus que son prédécesseur, le socialiste Claude Bartolone. Mais de Rugy est élu de Nantes alors que Bartolone était de Seine-Saint-Denis, en Ile-de-France… L’option du train n’a pas été envisagée, précise Le Parisien.

Le journal rappelle que le salaire du président de l’Assemblée nationale est de 5.600 euros, plus une indemnité spéciale de 7.267 euros. Il est aussi nourri et logé par l’institution.

>> A lire aussi : VIDEO. Les 5 choses à savoir sur François de Rugy, le nouveau président de l’Assemblée nationale