Affaire Benalla: Ils étaient 150 à Paris pour «aller chercher Macron»

RASSEMBLEMENT Vendredi, les manifestants étaient déjà une centaine place de la Contrescarpe à Paris...

20 Minutes avec AFP

— 

Quelque 150 manifestants devant le siège de LREM ce samedi.
Quelque 150 manifestants devant le siège de LREM ce samedi. — AFP

« Macron démission, Benalla en prison ». Quelque 150 personnes ont manifesté ce samedi près du siège de La République en marche (LREM) à Paris pour « aller chercher Macron », dix jours après le début de l’affaire Benalla, l’ex-collaborateur du président de la République filmé molestant des manifestants le 1er mai.

Tenus à distance de l’immeuble qui abrite le parti présidentiel par la police, les manifestants, réunis à l’appel du Front social uni, qui fédère des syndicats professionnels (Sud, des branches de la CGT), des syndicats étudiants, ainsi que des collectifs féministes ou d’aide aux sans-papiers, entendaient dénoncer l'« insolence » d’Emmanuel Macron, le comportement d’Alexandre Benalla et les « violences policières ».

« S’ils veulent un responsable, il est devant vous, qu’ils viennent me chercher »

L’appel à « aller chercher Macron » faisait écho aux déclarations du chef de l’Etat qui a lancé cette semaine devant ses équipes : « s’ils veulent un responsable, il est devant vous, qu’ils viennent me chercher ». Vendredi, une autre manifestation pour « aller chercher Macron » avait rassemblé une centaine de personnes place de la Contrescarpe à Paris, là où Alexandre Benalla avait été filmé malmenant deux manifestants le 1er mai.

Mis en examen notamment pour « violences en réunion », Alexandre Benalla accompagnait des policiers comme « observateur », avec un employé de LREM, Vincent Crase, lui aussi mis en examen.