«Lahcene Benahlia», véritable nom d’Alexandre Benalla? Itinéraire d’une intox prisée de l’extrême droite

FAKE OFF Une intox particulièrement populaire sur les sites d'extrême droite affirme qu'Alexandre Benalla s'appelle en réalité Lahcene Benahlia...

Alexis Orsini

— 

Alexandre Benalla et Emmanuel Macron au Salon de l'Agriculture.
Alexandre Benalla et Emmanuel Macron au Salon de l'Agriculture. — WITT/SIPA
  • Depuis quelques jours, une rumeur présente le patronyme d’Alexandre Benalla comme la fausse identité de celui qui se nommerait en réalité Lahcene Benahlia.
  • L’intox, née sur un site d’extrême droite, prend de l’ampleur depuis qu’elle se mêle à une théorie complotiste qui le présente comme un agent secret marocain.
  • Une source proche de l’Elysée confirme à 20 Minutes qu’Alexandre Benalla n’a pas d’autre identité… et s’appelle bien Alexandre Benalla.

Sur Twitter, le hashtag « LahceneBenahlia » est souvent accolé à celui, plus connu, d’« AlexandreBenalla », du nom du conseiller d’Emmanuel Macron filmé, un brassard de la police au bras, en train de violenter des manifestants le 1er mai. Une affaire révélée par Le Monde le 18 juillet, dont les répercussions continuent de se faire sentir.

Les utilisateurs de Twitter qui recourent à ces mots-clés l’affirment : Lahcene – parfois orthographié Lahcène – Benahlia ne serait autre que le véritable nom d’Alexandre Benalla - déjà victime de nombreuses intox depuis quelques jours.

La rumeur, lancée le 21 juillet, ne cesse de prendre de l’ampleur depuis, au point que nombre d’internautes ou de blogs se réfèrent uniquement désormais à Alexandre Benalla sous ce nom. Certains élus accréditent aussi cette affirmation virale, à l’instar de Christian Lechevalier, conseiller régional du Rassemblement national (RN) en Bretagne, qui tweetait le 21 juillet au soir : « La meilleure : Il n’y a PAS "d’Alexandre Benalla" !! Il s’agit de Lahcene BENHALIA !!…. On voit trop bien pourquoi, des Macron à la Presse (dont c’est la spécialité) ce MENSONGE supplémentaire s’est ajouté aux autres !…. #AlexandreBenalla »

Or, aucune source fiable ne vient étayer cette rumeur particulièrement populaire chez les sympathisants d’extrême droite.

FAKE OFF

Contactée, une source proche de l’Elysée confirme à 20 Minutes : « [Alexandre Benalla] s’appelle vraiment Alexandre Benalla et n’a pas d’autre identité. »

A l’origine de l’intox en vogue sur son prétendu « alias », on trouve un article du blog « Le billet de Léon » (connu pour ses propos racistes et antisémites) titré « Lahcene Benahlia, alias Alexandre Benalla : La ripoublique des branques ». L’auteur y commente l’affaire Benalla avant de conclure, sans citer la moindre source : « Et puis, pour la petite histoire, Alexandre Benalla se nomme en fait Lahcene Benahlia, il est bien connu dans les associations musulmanes de la région parisienne ».

L’article est repris peu de temps après par la plateforme « Réseau libre » – un « réseau de patriotes » censé lutter contre « l’invasion musulmane » – qui le tweete dans la foulée. La rumeur est lancée sur les réseaux sociaux : elle connaît alors rapidement un effet boule de neige, et entraîne la création du hashtag « LahceneBenahlia ».

Les sites d’information qui évoquent l’affaire Benalla de manière factuelle n’y échappent pas non plus : certains commentaires y relayent la rumeur. « J’ai appris ça par un internaute qui a trouvé ça sur un site appelé Leonfrance.net. Ne comptez pas sur les gros media pour vous informer », « Son vrai nom est Lahcene Benahlia d’après ce qu’on peut lire ici ou là… » peut-on ainsi lire en réaction à différents articles.

« Benahlia », « agent secret marocain »… la théorie du complot enfle

Le nom de Lahcene Benahlia gagne aussi en notoriété grâce à une vidéo mise en ligne le 21 juillet au soir par le YouTubeur « Aldo Sterone » – ancien soutien du Front national – qui utilise le mot-clé en titre (« L’affaire Benalla (Lahcène Benahlia) secoue la République ») et affirme en guise d’introduction : « Je viens vous parler aujourd’hui de cette affaire de Larcehne Benahlia, alias Alexandre Benalla - d’accord, c’est comme ça qu’il se fait appeler en France - et cette polémique absolument abominable qui secoue la politique française… »

S’il se garde bien d’évoquer une source justifiant de cet « alias », Aldo Sterone développe ensuite une théorie complotiste publiée par le site « Algérie patriotique » la veille, selon laquelle Alexandre Benalla serait un agent secret de la DGED, les services de renseignement extérieur marocains.

Or, l’article en question prétend simplement s’appuyer sur des « sources informées » pour développer une thèse complotiste encore plus poussée : « Alexandre Benalla a gravi les échelons doucement mais sûrement depuis qu’il fut introduit dans les rouages du Parti socialiste par l’ancienne ministre de l’Education, Najet Vallaud Belkacem, elle-même inféodée à Rabat, aux côtés de Rachida Dati, Myriam Al-Khomri, Audrey Azoulay et bien d’autres. »

Comme le rappelle, dans une série de tweets, le site Conspiracy Watch, « service de presse […] entièrement consacré à l’information sur le phénomène conspirationniste », « Algérie patriotique » est habitué à relayer des théories complotistes sans aucun fondement.

Et les sites d’extrême droite sont particulièrement friands de ces intox sur un « complot » lié au Maroc, dont Najat Vallaud-Belkacem, franco-marocaine, a régulièrement fait les frais en tant que ministre de l’Education sous le quinquennat de François Hollande.

Si le nom de Lahcene Benahlia n’est pas cité dans cet article d’« Algérie patriotique », le site a réalimenté la rumeur depuis, en intitulant une autre publication « Pourquoi le Marocain Benalla a francisé son prénom ». « Algérie patriotique » y reprend une information publiée par Le Parisien le 21 juillet, dans un article dédié à la jeunesse d’Alexandre Benalla, où l’on apprend qu’il est « originaire du Maroc » et qu’il « aurait modifié son prénom pour le franciser ».

Certains sites d’extrême droite, visiblement prudents vis-à-vis de la rumeur Alexandre Benalla/Lahcene Benahlia, ont ainsi uniquement repris les informations du Parisien – à l’instar de Fdesouche, qui titre avec le conditionnel de rigueur : « Alexandre Benalla : originaire du Maroc, il aurait modifié son prénom pour le franciser ».

Mais sur les réseaux sociaux, les informations du Parisien, la théorie complotiste avancée par « Algérie patriotique » et le prétendu « alias » évoqué par « Le billet de Léon » s’entremêlent désormais pour alimenter cette intox à succès.

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse contribution@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.

>> A lire aussi : Collecte d’ADN, vidéo effacée… On fait le point sur les intox autour de l’affaire Benalla