Affaire Benalla: Le gouvernement suspend l'examen de la révision constitutionnelle jusqu'à nouvel ordre

POLITIQUE Perturbés par l'affaire Benalla depuis jeudi matin, les débats de l'Assemblée nationale n'avancent plus...

F.F. avec AFP

— 

Assemblée Nationale : Questions au Gouvernement.
Assemblée Nationale : Questions au Gouvernement. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Face au blocage, ils ont décidé de suspendre l’examen. Ce dimanche, la ministre de la Justice Nicole Belloubet a annoncé la suspension jusqu’à nouvel ordre de l’examen de la révision constitutionnelle, en cours à l’Assemblée nationale. Depuis jeudi matin, les débats des députés concernent essentiellement l'affaire Benalla, après les révélations du Monde mercredi soir concernant le chargé de mission d’Emmanuel Macron.

« Le gouvernement a décidé de suspendre l’examen de la révision constitutionnelle et souhaite que celui-ci puisse reprendre ultérieurement dans des conditions plus sereines », a indiqué la ministre, le président de l’Assemblée François de Rugy (LREM) annonçant dans la foulée la levée de la séance jusqu’à lundi 16h, horaire prévu d’examen du projet de loi « avenir professionnel ».

Samedi, alors que le chef de l’Etat n’était toujours pas sorti de son silence, l’Assemblée est restée paralysée toute la journée, la séance nocturne sur la Constitution devant finalement être annulée après des heures de dialogue de sourds, une polémique sur un badge accordé à l’ex-collaborateur présidentiel et une altercation Le Pen-Castaner.