VIDEO. Affaire Benalla: La commission des Lois de l'Assemblée lance une enquête, Gérard Collomb auditionné

PARLEMENT La commission des Lois de l’Assemblée nationale a demandé à être « dotée des prérogatives d’une commission d’enquête »…

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuel Macron et Alexandre Benalla au salon de l'agriculture le 24 mars 2018.
Emmanuel Macron et Alexandre Benalla au salon de l'agriculture le 24 mars 2018. — SIPA

Quels dysfonctionnements ont conduit à l’affaire Benalla ? C’est sur cette question que va se pencher la commission des Lois de l’Assemblée nationale. Celle-ci va demander « à se doter des prérogatives d’une commission d’enquête », a-t-on appris ce jeudi, un jour après l’identification d’un collaborateur d’Emmanuel Macron frappant un manifestant le 1er mai.

L’enquête devrait commencer rapidement, « sans tarder », a déclaré François de Rugy (LREM) à la presse. « Elle auditionnera sans doute dès demain », a tweeté Philippe Gosselin (LR), y voyant « un premier pas ».

L’opposition a demandé une enquête

La décision a été prise « sur proposition du président de l’Assemblée nationale et en accord avec les présidents de l’ensemble des groupes » lors d’une réunion convoquée en urgence. L’affaire Benalla a même parasité les débats constitutionnels, avec des demandes de commission d’enquête de l’opposition. Dans un premier temps, LREM avait opposé une fin de non-recevoir aux demandes de commission d’enquête sur les incidents du 1er-mai.

Le président du groupe LR, Christian Jacob, a salué « une bonne décision », notamment car « nos services de police ont été infiltrés par des gens qui n’ont rien à y faire ». Il a cependant jugé « regrettable qu’il n’y ait pas eu d’expression du Premier ministre devant l’Assemblée ». C’est pourquoi Jean-Luc Mélenchon a proposé jeudi soir sur Twitter que les députés déposent une "motion de censure", "puisque le gouvernement ne vient pas s’expliquer devant l’Assemblée" sur l’affaire Benalla. Mais, pour pouvoir être déposée, une telle motion devrait réunir 58 signatures. Le groupe des députés Insoumis n’en compte que 17.

Collomb entendu au Sénat

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb sera, quant à lui, entendu en début de semaine par la commission des Lois du Sénat.

Par ailleurs, François de Rugy (LREM) a indiqué que le Premier ministre Edouard Philippe « s’est engagé à transmettre au président de l’Assemblée le rapport de l’IGPN [la Police des polices] quand il sera achevé », « à la fin de la semaine prochaine », selon lui. « Ce rapport sera immédiatement transmis à la commission des lois et à l’ensemble des groupes politiques », a-t-il ajouté.

>> A lire aussi : Viré par Montebourg, signalé pour agressions... Qui est Alexandre Benalla, le collaborateur d'Emmanuel Macron accusé de violences?

>> A lire aussi : «La République est inaltérable», réagit Emmanuel Macron

>> A lire aussi : Le militant qui a tourné la vidéo et un témoin racontent