Emplois fictifs présumés du FN: Plusieurs nouvelles mises en examen, dont Nicolas Bay

JUSTICE Parmi les mis en examen l'eurodéputé Nicolas Bay, préssenti pour conduire la liste du Rassemblement National aux prochaines élections européennes, pour « abus de confiance »...

20 Minutes avec AFP

— 

Nicolas Bay et Marine Le Pen (FN) le 1er mai 2016 à Paris
Nicolas Bay et Marine Le Pen (FN) le 1er mai 2016 à Paris — CHAMUSSY/SIPA

L'eurodéputé RN Nicolas Bay, le garde du corps de Marine Le Pen, Thierry Légier, rémunéré comme assistant parlementaire, et deux autres assistants ont été récemment mis en examen dans le cadre de l' affaire des emplois présumés fictifs du FN au Parlement européen, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

Mis en examenpour « abus de confiance » 

Nicolas Bay, dont le nom circule pour conduire la liste du Rassemblement national (RN, ex-FN) aux élections européennes, a été mis en examen le 8 juin pour «abus de confiance», le même chef de délit retenu à l'encontre de la présidente du RN Marine Le Pen en juin 2017. Thierry Légier a lui été mis en examen le 18 avril pour «recel d'abus de confiance», selon une source proche de l'enquête.