Montebourg: Delanoë et Royal «n'ont aucune chance» de prendre la tête du PS

POLITIQUE Pour Arnaud Montebourg, député PS et président du conseil général de Saône-et-Loire, les militants ne veulent pas être les otages...

Avec agence

— 

Arnaud Montebourg, député PS et président du conseil général de Saône-et-Loire, affirme que "Bertrand Delanoë et Ségolène Royal n'ont aucune chance d'obtenir la majorité au PS pour en prendre la tête car les militants ne veulent pas être les otages d'une guerre des chefs".
Arnaud Montebourg, député PS et président du conseil général de Saône-et-Loire, affirme que "Bertrand Delanoë et Ségolène Royal n'ont aucune chance d'obtenir la majorité au PS pour en prendre la tête car les militants ne veulent pas être les otages d'une guerre des chefs". — Jacques Demarthon AFP/archives

Arnaud Montebourg, député PS et président du conseil général de Saône-et-Loire, affirme que «Bertrand Delanoë et Ségolène Royal n'ont aucune chance d'obtenir la majorité au PS pour en prendre la tête car les militants ne veulent pas être les otages d'une guerre des chefs».

Dans une interview au «Journal du dimanche» du 11 mai, Arnaud Montebourg estime que le maire de Paris et l'ancienne candidate à la présidentielle «doivent mesurer à quel point leur choix de présidentialiser le parti est désastreux pour la gauche».

«Les Français n'ont que faire de connaître aujourd'hui notre candidat à la présidentielle, ils préfèrent que nous définissions un projet. Ce travail-là ne peut pas se faire dans un match fratricide, qui nous ferait revivre le congrès de Rennes», ajoute-t-il.

«Personne ne veut d'un premier secrétaire de transition! Je souhaite un patron de parti capable de rassembler toutes les gauches. Nous avons besoin d'un super mécano pour réunir les radicaux, les Verts, les communistes, les citoyens, et pourquoi pas s'il le souhaite, le MoDem», affirme-t-il également.

Selon lui, «le choix d'un candidat pour 2012 devra se faire ultérieurement, dans le cadre d'une primaire ouverte à toute la société française», alors que «le premier secrétaire a vocation à devenir le Premier ministre de la future gauche au pouvoir, au service du Président élu en 2012».


Et vous, qu'en pensez-vous? Etes-vous d'accord avec le raisonnement d'Arnaud Montebourg? Qui verriez-vous à la tête du PS?