Gouvernement: Edouard Philippe va évaluer les ministres, mais ne prévoit pas de sanction

ORAUX C’était une promesse du candidat Macron : évaluer ses ministres, leurs budgets et leurs économies, afin de décider de leur maintien…

20 Minutes avec AFP

— 

Edouard Philippe et Jean-Michel Blanquer, le 6 juin 2018.
Edouard Philippe et Jean-Michel Blanquer, le 6 juin 2018. — Alain JOCARD / AFP

C’est l’heure du grand oral pour les ministres du gouvernement. Le Premier ministre Edouard Philippe reçoit à partir de mardi les membres du gouvernement, un par un, pour faire le bilan de leur action. Un entretien qui n’a pas pour objectif de sanctionner les ministres les moins performants, assure-t-il.

C’était une promesse du candidat Macron : une évaluation des ministres, de leurs budgets et des économies réalisées, chaque année. A l’issue de ces entretiens, le candidat avait promis de décider du maintien de chaque ministre, rappelle le JDD. Finalement, l’entretien sera non-éliminatoire, a assuré Edouard Philippe, reléguant l’engagement du candidat.

Pas de remaniement à l’issue des entretiens

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education, est le premier à passer son entretien ce mardi. « Quand on a un travail prenant (…) on a le nez dans le guidon, on bosse, on bosse, on bosse, et c’est très bien ainsi, on est là pour ça, on ne va pas se plaindre. Mais une fois qu’on a fait ça, on a parfois un besoin un petit peu de lever le nez et de se demander, en fonction de ce qu’on voulait faire il y a un an, qu’est-ce qu’on a fait, qu’est-ce qui se passe bien, qu’est-ce qui ne se passe pas bien, et d’avoir cette discussion pour recadrer les choses », a expliqué le Premier ministre.

Interrogé pour savoir s’il pourrait y avoir un remaniement à l’issue de ces entretiens, Edouard Philippe a promis ce lundi sur RTL d’avoir « une conversation les yeux dans les yeux avec tous les ministres pour savoir comment est-ce qu’on peut améliorer l’action collective ». « Je ne suis pas dans la sanction, je suis dans l’amélioration », a-t-il conclu. « C’est l’objectif avec les ministres, c’est aussi de regarder ce que nous avons fait, et bien fait », a-t-il ajouté.

>> A lire aussi : «C'est du pipi de chat», aurait déclaré Macron à ses ministres à propos de leur travail

>> A lire aussi : Emmanuel Macron recadre ses ministres après des petites phrases dans la presse

>> A lire aussi : Limitation à 80 km/h. Malgré les controverses, Edouard Philippe a tenu bon