Arles: Ses travaux sont fait sans autorisation, Françoise Nyssen regrette une «négligence»

POLITIQUE La ministre de la Culture Françoise Nyssen avait été épinglée par le Canard Enchaîné pour des irrégularités de travaux pour sa maison d’édition…

M.C. avec AFP

— 

Françoise Nyssen, ici le 4 juin 2018, est mise en cause par «Le Canard enchaîné».
Françoise Nyssen, ici le 4 juin 2018, est mise en cause par «Le Canard enchaîné». — LODI Franck/SIPA

« Je regrette cette négligence. Ce n’est pas une question politique et cela ne me concerne pas directement ». Dans une interview accordée à La Provence, la ministre de la Culture Françoise Nyssen est revenue sur les récents articles du Canard Enchaîné, qui l’épinglaient pour des irrégularités lors de travaux au siège de la maison d’édition Actes Sud à Arles dont elle était présidente.

Dans ses deux dernières éditions, le Canard Enchaîné avait révélé une série d’irrégularités constatées lors de visites de contrôle dans le pâté de maison de la cité des Bouches-du-Rhône où Actes Sud a notamment installé ses bureaux, une librairie, un restaurant et un cinéma. Ces travaux avaient lieu dans le centre classé d’Arles.

Selon l’hebdomadaire, une demande de régularisation des travaux entrepris à partir de 2011, n’aurait été déposée qu’en 2017, après l’entrée de Françoise Nyssen au gouvernement, au nom d’une SCI contrôlée par son mari, Jean-Paul Capitani, qui l’a remplacée à la tête de la maison d’édition.

>> A lire aussi : A Arles, Françoise Nyssen fait régulariser tardivement des travaux réalisés sans autorisation