Corse: L'Assemblée adopte une motion pour l'accueil des migrants

SOLIDARITE Cette motion réclame notamment « la création d’une commission ad hoc composée de membres de l’Assemblée de Corse, de présidents d’intercommunalités, de maires et des services de l’Etat »…

20 Minutes avec AFP

— 

Le président de l'Assemblée corse Jean-Guy Talamoni, le 30 mars 2017 à Ajaccio.
Le président de l'Assemblée corse Jean-Guy Talamoni, le 30 mars 2017 à Ajaccio. — PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

L’Assemblée de Corse a voté vendredi à l’unanimité une motion en faveur de l’accueil des migrants, motion déposée par Jean-Charles Orsucci, maire de Bonifacio et leader du groupe LREM à l’Assemblée corse.

Cette motion affirme « être favorable à l’accueil des migrants (et) demande la création d’une commission ad hoc composée de membres de l’Assemblée de Corse, de présidents d’intercommunalités, de maires et des services de l’Etat chargée de trouver des solutions pour un accueil efficace des migrants ».

L’Assemblée de Corse avait déjà voté une telle motion en 2015

Le président nationaliste de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, s’était dit lundi « disposé à porter secours » aux migrants recueillis sur le navire humanitaire Lifeline, que l’Italie refusait de laisser accoster. « La position de la majorité de notre collectivité n’a pas vocation à changer », avait précisé Jean-Guy Talamoni estimant que « tous les pays de la Méditerranée devaient être prêts à porter secours aux migrants dès l’instant où il y a un navire avec des personnes à bord en situation d’urgence. »

En 2015, l’Assemblée de Corse avait déjà voté à l’unanimité une telle motion.

La préfète de Corse, Josiane Chevalier, a rétorqué lundi qu’une telle décision « appartient à l’Etat français​ » et non à une collectivité territoriale.