Un ancien ministre socialiste visé par une enquête sur ses assistants parlementaires

ASSEMBLEE NATIONALE Philippe Martin, député PS jusqu’en juin 2017 et ancien ministre de l’Ecologie sous François Hollande, a reçu, hier mardi, les policiers dans ses bureaux du Conseil départemental du Gers, qu’il préside…

20 Minutes avec AFP

— 

Philippe Martin est aujourd'hui président du Conseil départemental du Gers.
Philippe Martin est aujourd'hui président du Conseil départemental du Gers. — JACQUES DEMARTHON / AFP

Une enquête a été ouverte concernant les assistants parlementaires de Philippe Martin​, ex-député PS, ancien ministre et président du Conseil départemental du Gers, et des documents ont été remis mardi à des policiers, a-t-il lui-même indiqué.

« J’ai reçu aujourd’hui (mardi, au Conseil départemental) les policiers du Pôle financier qui enquêtaient sur une plainte suite à une lettre de dénonciation d’une élue d’opposition dont l’identité avait été usurpée », a déclaré Philippe Martin, député socialiste du Gers de 2002 à 2017.

« Je n’ai rien à leur cacher »

« Je leur ai donné accès à tous les dossiers concernant tous les assistants parlementaires que j’ai employés ces 15 dernières années. Je leur fais confiance pour mener l’enquête, je n’ai rien à leur cacher », a-t-il insisté. « Je suis étonné qu’on ait donné suite à une dénonciation calomnieuse basée sur une usurpation d’identité », a-t-il poursuivi. Selon lui, l’auteur de cette lettre ayant usurpé l’identité d’une opposante n’a pas été identifié à ce jour.

Âgé de 64 ans, Philippe Martin a été ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie de juillet 2013 à mars 2014 sous la présidence de François Hollande. Il est président de l’Agence française pour la biodiversité depuis 2017.