Marseille: Jean-Claude Gaudin en a marre de se faire «pourrir» à propos des transports

PUNCHLINE Le maire LR de Marseille (et président de la métropole) s'est encore un peu énervé, ce mardi, lors d'un déjeuner de presse...

J.S.-M.

— 

Jean-Claude Gaudin, en 2014, à Marseille.
Jean-Claude Gaudin, en 2014, à Marseille. — P. Magnien / 20 Minutes
  • C'est Jean-Claude Gaudin lui-même qui a mis sur la table le sujet de la station de métro du Capitaine Gèze, prévue pour 2015 mais qui n'ouvrira qu'en 2019.
  • Gaudin en a assez de se faire « pourrir » (sic) sur le sujet. 

Il a lancé le sujet entre la poire et le fromage. Assez littéralement, d’ailleurs : les journalistes qui assistaient au déjeuner de presse de la métropole venaient de terminer leur plat quand Jean-Claude Gaudin a interpellé son voisin de table, le vice-président en charge des transports à la métropole Jean-Pierre Serrus :

Jean-Pierre donnez-nous quelques explications… Pourquoi se fait-on pourrir, moi en particulier, au sujet de la station Capitaine Gèze ? »

Evoquant quelques « secousses », Serrus s’est longuement expliqué, détaillant les soucis avec « l’armoire électrique » de la station : « On a à l’époque sous-estimé que ce n’était pas seulement un prolongement du métro, mais la préfiguration du nouveau système de métro. On est passé d’un système électrique des années 1970 à celui de 2020. Il y a eu des erreurs d’appréciation », lâche l’élu.

Il affirme que « l’heure est de pousser tous ensemble, comme un pack, pas de se demander qui a fait quelle erreur. » Pour autant, la métropole a bien activé les habituelles pénalités prévues par les contrats pour ce type de problème.

« Quand on voit les drones… »

Les élus marseillais espèrent une ouverture de la station en septembre 2019. « On espère que tout sera calé et que les tests se dérouleront bien », lâche Jean-Pierre Serrus, avant de conclure : « Quand on voit les drones, on pourrait se dire que les armoires électriques, c’est facile. Mais dans ces métiers-là, il faut être extrêmement humble ! »

>> A lire aussi : «Vous m'emmerdez!», Jean-Claude Gaudin s'énerve (encore) contre un journaliste

>> A lire aussi : Quatre ans de retard pour le métro, les habitants des quartiers Nord plus enclavés que jamais