Européennes: Noël Mamère renonce à briguer la tête d’une liste commune EELV/Génération

ELECTIONS Il faut dire que cette union entre les écologistes et le tout jeune parti fondé par Benoît Hamon avait déjà du plomb dans l’aile, à un an du scrutin…

R. G.-V. avec AFP

— 

Noël Mamère a été vingt ans député écologiste de la Gironde.
Noël Mamère a été vingt ans député écologiste de la Gironde. — ISA HARSIN/SIPA

Cette fois, c’est vraiment fini ? L’ancien député écologiste Noël Mamère ne sera pas candidat d’une liste commune EELV-Générations aux Européennes, a-t-il annoncé lundi à France Bleu, jugeant que « les conditions ne sont pas réunies ». « Ce n’est plus d’actualité. (…) Mes amis écologistes m’avaient proposé de conduire une liste si l’opportunité pouvait se présenter, avec nos amis de Générations. Aujourd’hui je crois savoir que les écologistes ont décidé de partir seuls. Et donc, dans la mesure où il n’y a pas cette liste de coalition, je resterai un spectateur attentif », affirme Noël Mamère.

Noël Mamère continue néanmoins de se faire l’avocat de cette coalition. « J’espère que les écologistes parviendront à un accord avec Générations et toute une partie de la société civile qui ne se reconnaît pas dans la gauche de Mélenchon et la droite de Macron (…) Je souhaite que les écologistes et les amis de Générations trouvent un accord », dit-il.

Yannick Jadot probable tête de liste verte

L’écologiste avait plaidé le mois dernier dans un entretien au Monde pour que Générations et EELV ne présentent « qu’une seule liste » car il n’y aurait selon lui « pas d’autres solutions que de s’allier ». Il avait alors envisagé de prendre la tête d’une telle liste, déclarant : « si je peux rendre service, je le ferai ». La défection de Noël Mamère dégage la voie pour le député européen Yannick Jadot, qui a affirmé ce lundi dans Libération avoir « envie » de conduire la liste EELV, espérant être investi à la mi-juillet.

Pour Noël Mamère, il s’agit d’une « confirmation » du retrait de la vie politique. L’ancien présentateur du journal sur Antenne 2 dans les années 1980 avait quitté tous ses mandats en 2017. Il a été député de la troisième circonscription de la Gironde de 1997 à 2017 et aussi maire de Bègles, dans la banlieue bordelaise, de 1989 à 2017.

>> A lire aussi : Européennes: Nicolas Dupont-Aignan recommande à Marine Le Pen de «travailler» avant de passer un accord