Macron veut des sanctions contre les pays de l’UE qui refuseraient d’accueillir des réfugiés

SOLIDARITE Le président de la République et le nouveau Premier ministre espagnol se sont également déclarés favorables à la création de centres d’accueil fermés dans les pays européens d’arrivée des migrants…

Floréal Hernandez

— 

Des migrants secourus en Méditerranée accostent dans le port de Malaga en Espagne, le 22 juin 2018.
Des migrants secourus en Méditerranée accostent dans le port de Malaga en Espagne, le 22 juin 2018. — Jesus Merida / SOPA Image/SIPA

Après l'Aquarius, le Lifeline, un navire avec 239 migrants, est bloqué en Méditerranée à la veille d’un mini-sommet européen consacré à la crise migratoire. Ce navire est le nouvel exemple du bras de fer qui se joue entre pays de l’UE sur l’accueil des migrants. La réaction d' Emmanuel Macron ne s’est pas fait attendre.

Alors que le président français rencontre le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez, il a estimé qu'« on ne peut avoir des pays qui bénéficient massivement de la solidarité de l’UE et qui revendiquent massivement leur égoïsme national quand il s’agit de sujets migratoires ».

« C’est un débat qui viendra en temps voulu »

« Je suis favorable à ce qu’il y ait des sanctions qui existent en cas de non solidarité […], à ce que des conditions sur ce sujet soient mises au financement d’aides structurelles », a-t-il précisé. « Je suis résolument favorable à ce qu’il y ait des mécanismes qui prennent en compte cela. C’est un débat qui viendra en temps voulu. »

Le chef de l’Etat français et le nouveau Premier ministre espagnol se sont également déclarés favorables à la création de centres d’accueil fermés dans les pays européens d’arrivée des migrants, afin d’y étudier leurs cas, d’accorder l’asile à ceux qui le méritent et d’être en mesure de raccompagner les autres dans leur pays d’origine.

>> A lire aussi: Deux navires d'une ONG allemande arrêtés en pleine mer pour vérifier leur identité

>> A lire aussi: Une loi pénalise désormais les ONG en Hongrie qui viennent en aide aux migrants