Lyon: Gérard Collomb va créer une association en vue des élections municipales et métropolitaines

MUNICIPALES Sans annoncer son retour entre Rhône et Saône, le ministre de l’intérieur, interviewé par « Le Progrès », ambitionne de faire « émerger un vrai projet pour l’agglomération …»

20 Minutes avec AFP

— 

Le Ministre de L'Intérieur, Gérard Collomb.
Le Ministre de L'Intérieur, Gérard Collomb. — Xavier Léoty

Il n’annonce pas son retour entre Rhône et Saône. Mais beaucoup verront dans sa démarche une volonté de préparer le terrain pour 2020. Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb annonce ce mercredi dans le quotidien régional Le Progrès la création de l’association « Prendre un temps d’avance » en vue des élections municipales et métropolitaines.

Cette association, qui ambitionne de faire émerger « un vrai projet pour l’agglomération », doit permettre de « partager » les points de vue de tous les élus de la majorité de la ville et de la métropole de Lyon ainsi que « des gens qui ne sont pas engagés jusqu’à présent », explique l’ancien maire de Lyon, visant entrepreneurs, universitaires et acteurs des mondes culturel et sportif. L’objectif étant notamment de « faire émerger une nouvelle génération. »

Un départ de la place Beauvau exclu pour l’heure

Pour autant, le ministre, numéro 2 du gouvernement, assure ne pas vouloir « brûler les étapes » et exclut pour l’instant un départ de la place Beauvau. « Je ne sais pas combien de temps cela va durer mais tant que j’y serai, j’y serai totalement », assure-t-il.

Le ministre en profite aussi pour balayer les railleries quant à son omniprésence à Lyon: « On peut me reprocher d’être un peu trop présent à Lyon, mais moi je trouve que c’est une vertu ». Il assure enfin que ses successeurs, Georges Képénékian à la mairie et David Kimelfeld à la métropole, auront à ses côtés un rôle « essentiel » dans cette association.

Son épouse, Caroline Collomb, référente En Marche dans le Rhône, n’aura quant à elle aucun rôle « sur le plan statutaire » dans cette structure.

Lyon: A deux ans des municipales, la mairie est-elle promise à La République en marche?