VIDEO. La République en marche: «Le projet social arrive vraiment maintenant», assure Brigitte Bourguignon

AILE GAUCHE Au micro de Nicolas Demorand sur France Inter, la présidente de la Commission des Affaires sociales a défendu ce mardi matin la politique du gouvernement…

20 Minutes avec AFP

— 

Brigitte Bourguignon, députée LREM du Pas-de-Calais.
Brigitte Bourguignon, députée LREM du Pas-de-Calais. — GERARD JULIEN / AFP

Cap à gauche ? Brigitte Bourguignon, présidente de la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale et figure de l’aile gauche du groupe LREM, l’assure : « le projet social » du gouvernement « arrive vraiment maintenant ». « Je crois que la basket gauche est en train de prendre forme et que le projet social que nous portons arrive vraiment maintenant », a-t-elle déclaré sur France Inter.

« Ce qui me faisait peur dans les premiers mois (du quinquennat), c’est que nous étions dans le pan libérateur d’une économie », qui faisait « partie d’une stratégie globale », a expliqué la députée du Pas-de-Calais, ancienne socialiste. Mais « on a également protégé. On n’a pas été très audible, car les mesures vont prendre effet à partir de maintenant », a-t-elle ajouté.

La petite enfance et la jeunesse, une priorité

« Les mesures de pouvoir d’achat, ça ne fait pas un projet social, donc il y a d’autres stratégies qui arrivent et, là aussi, vont prendre corps », a-t-elle poursuivi, évoquant la « stratégie pauvreté » du gouvernement qui va, selon elle, « beaucoup orienter vers la petite enfance, vers la jeunesse ».

A propos du débat autour des aides sociales, Brigitte Bourguignon a estimé qu'« il en faut mieux, pas plus ni moins », soulignant que beaucoup de droits présentés comme « des droits réels », comme le droit au logement ou le droit à l’emploi, « n’en sont pas aujourd’hui », au vu du nombre de personnes mal ou pas logées, ou de chômeurs.

« Mais, quand on attaque les prestations sociales sous le biais et le seul aspect budgétaire, là, oui, je rue dans les brancards parce qu'il y a (...) des choses à revoir évidemment dans cette protection sociale, mais on n'y touche pas comme ça», a-t-elle conclu. 

>> A lire aussi : Plan anti-pauvreté: Ce qu'Emmanuel Macron devrait annoncer au Congrès de Versailles

>> A lire aussi : Soins de santé remboursés à 100%: Que va annoncer Emmanuel Macron?

>> A lire aussi : Bruno Le Maire et Gérald Darmanin vont-ils plomber la séquence «sociale» du gouvernement?