Olivier Faure cherche des électeurs pendant que François Hollande «cherche des lecteurs»

PETITE PHRASE Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, a assuré que l'omniprésence médiatique de l'ancien président ne l'agaçait pas...

20 Minutes avec AFP

— 

Olivier Faure, le 30 mai 2018 à Alfortville.
Olivier Faure, le 30 mai 2018 à Alfortville. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Le Premier secrétaire du Parti socialiste a assuré ce lundi ne pas être agacé par l’omniprésence médiatique de François Hollande. Olivier Faure a souligné que l’ancien président « cherche des lecteurs », alors que lui-même a pour rôle « de chercher des électeurs ».

« Il est un ancien président qui vient défendre ce qu’il a fait pendant cinq ans, il vend un livre et donc il cherche des lecteurs, moi mon rôle c’est de chercher des électeurs », a déclaré Olivier Faure sur franceinfo, assurant que les prises de parole de l’ancien président ne l'« agacent pas ».

La sénatrice PS Laurence Rossignol a pour sa part jugé que l’omniprésence médiatique de l’ancien président « est une bonne nouvelle pour lui, son livre se vend bien. Il retrouve auprès des lecteurs de son livre l’affection qu’il avait perdue des électeurs. Donc c’est bon, je pense, pour son moral, son estime de lui-même. »

21 ans d’expérience contre deux mois

« Il apporte sur une série de sujets, en particulier les sujets internationaux, sur les sujets de défense […] un éclairage qui est utile. Maintenant on est en 2018, il faut éviter de spéculer sur la suite qu’il entend donner à ce retour littéraire », a ajouté la sénatrice de l’Oise sur le site de l’Opinion.

« Je considère qu’il y a un travail de reconstruction à opérer », a affirmé Olivier Faure. « François Hollande a fait un premier pas et a lancé, à notre invitation, le débat sur l’inventaire, ce débat va se prolonger au cours des prochains mois, j’en tirerai les conclusions au mois de novembre et donc il est plutôt bon qu’on ait des voix qui s’expriment différentes pour pouvoir arriver à se dire les choses. »

Soulignant que François Hollande avait « 21 ans de présence dans la vie publique », alors que lui-même n’était premier secrétaire que depuis « deux mois », il a jugé « normal qu’il marque davantage les esprits quand il s’exprime quelque part ».

>> A lire aussi : Qui est Olivier Faure, le nouveau patron du PS, «fils unique de Martine Aubry et François Hollande»?

>> A lire aussi : Pluie, PS, Jupiter.... On vous raconte le dernier spectacle de François Hollande

>> A lire aussi : Olivier Faure critique Macron, «populiste BCBG» et Mélenchon, «Jupiter radical»