Hollande assure qu'il n'aspire ni à diriger le PS, ni à participer à des primaires

SOCIALISTES « Le peuple socialiste, le peuple de gauche, ceux qui sont attachés à la démocratie, sont plutôt heureux que je puisse leur redonner une vision, un espoir, une explication », a déclaré l'ancien président de la République...

20 Minutes avec AFP

— 

François Hollande poursuit depuis plusieurs mois sa
François Hollande poursuit depuis plusieurs mois sa — FRED DUFOUR / AFP

La tournée de l'ex-chef de l'Etat continue. Ce dimanche, François Hollande était l'invité de l'émission Dimanche en politique sur France 3. A cette occasion, il a jugé que les Français socialistes sont « plutôt heureux » qu’il leur donne « une vision » et « une explication », en assurant qu’il n’aspirait pas à diriger de nouveau le Parti socialiste ni à participer à des primaires.

Interrogé sur les critiques de responsables socialistes autour de son omniprésence médiatique, qui ferait de l’ombre au parti selon eux, il a estimé que « très peu le disent » dans les rangs du « peuple socialiste », de « tous ceux qu'(il) voi(t) à l’occasion des séances de signatures » de son livre Les leçons du pouvoir.

Le PS doit «faire son travail»

« Le peuple socialiste, le peuple de gauche, ceux qui sont attachés à la démocratie, sont plutôt heureux que je puisse leur redonner une vision, un espoir, une explication », a-t-il estimé. Quant au PS, « il faut qu’il se reconstruise (…), qu’il fasse son travail, et Olivier Faure le fait, pour répondre aux propositions du gouvernement, pour dire aussi à Mélenchon qu’il n’est pas acceptable de convoquer les Français dans les manifestations qui sont autant d’échecs pour ensuite faire compliment au pouvoir actuel. Il faut de l’union, pas de la désunion, parler de la social-démocratie en Europe. Il y a suffisamment de thèmes pour qu’on s’en empare », a-t-il plaidé.

Face à un parallèle dressé avec Nicolas Sarkozy qui avait écrit un livre « pour revenir » avant de prendre la tête de son parti et de participer aux primaires pour l’élection présidentielle, François Hollande a souligné qu’il n’avait « pas le même parcours ». « Je n’ai pas cette volonté de devenir dirigeant du parti que j’ai conduit il y a très longtemps, ni de me présenter à des primaires. Cet élément-là ne fait pas partie de mon calendrier », a-t-il assuré.

>> A lire aussi : Le PS inaugurera son nouveau siège le 21 septembre à Ivry-sur-Seine

>> A lire aussi : Pluie, PS, Jupiter.... On vous raconte le dernier spectacle de François Hollande

>> A lire aussi : Paris: Gaspard Gantzer, l'ex-conseiller de Hollande, lance le mouvement «Parisiennes, Parisiens»