Le Premier ministre Edouard Philippe appelle les députés LREM à «jouer collectif»

ASSEMBLEE NATIONALE « Si on la joue perso, nous n’arriverons pas à expliquer ce que l’on fait », a déclaré le chef du gouvernement…

20 Minutes avec AFP

— 

Edouard Philippe, Premier ministre.
Edouard Philippe, Premier ministre. — C.Platiau / AFP

Edouard Philippe veut remettre un peu d’ordre dans le parti de la majorité. Le Premier ministre a appelé ce mardi les députés LREM à « jouer collectif » face à la multiplication d’amendements individuels et à des critiques de certains élus dans la presse, selon des participants à la réunion du groupe majoritaire.

Après l’intervention d’une députée appelant à « donner davantage de sens » et s’émouvant ne pas retrouver le programme sur lequel elle avait été élue, le chef du gouvernement a notamment martelé, lors de la réunion de groupe, que « notre force est collective ».

Les querelles individuelles éclipsent « le sens de nos derniers textes »

« Si on la joue perso, nous n’arriverons pas à expliquer ce que l’on fait », a encore plaidé le locataire de Matignon, invitant les « marcheurs » à marquer plus de « solidarité ». Il a également épinglé ceux qui s’expriment « dans la presse pour critiquer les propos du gouvernement ».

De son côté, le président du groupe LREM, Richard Ferrand, a appelé ses troupes à « donner du sens à notre action », jugeant que des querelles individuelles ont pu éclipser « le sens de nos derniers textes », également selon des propos rapportés. Ce proche d’ Emmanuel Macron a réaffirmé que « ce qui nous divise intéresse toujours plus que ce qui nous rassemble ».

Entre autres interventions, la cheffe de file des députés LREM de la commission des Finances, Amélie de Montchalin, a notamment exhorté à « ne pas tirer contre (son) camp » ni à se « tire (r) une balle dans le pied », faisant explicitement référence à des déclarations de Sacha Houlié, rapportées dans Le Monde, sur le pouvoir d’achat et l’impact du prélèvement à la source.