Européennes: Nicolas Dupont-Aignan recommande à Marine Le Pen de «travailler» avant de passer un accord

ELECTIONS Marine Le Pen avait proposé jeudi à Nicolas Dupont-Aignan de figurer tous les deux sur une liste commune aux élections européennes...

L.Br.

— 

Nicolas Dupont-Aignan, le 18 janvier 2018 à Paris.
Nicolas Dupont-Aignan, le 18 janvier 2018 à Paris. — Yann Bohac/SIPA

Nicolas Dupont-Aignan a rejeté la main tendue de Marine Le Pen pour faire liste commune lors des  élections européennes de 2019 ce week-end. Invité ce lundi sur Europe 1, le leader de Debout la France a encouragé la présidente du « Rassemblement national » à travailler pour un éventuel accord.

Pour lui, ce n’est pas un « divorce ». Nicolas Dupont-Aignan s’est exprimé ce lundi sur son refus de faire liste commune avec le Rassemblement national, nouveau nom du Front national. « Ce week-end, j’ai dit non à Marine Le Pen car je pense qu’elle mettait la charrue avant les bœufs. Que d’abord chaque parti politique prépare un projet et que Marine Le Pen clarifie le sien », a-t-il avancé. « Pour qu’il y ait accord, il faut une clarté des projets. Tant que le nouveau Rassemblement national n’aura pas clarifié son projet, ne me demandez pas de dire oui à un accord ».

Wauquiez courtisé par Debout La France

Mais le leader de Debout La France ne renonce pas pour autant à une alliance. Et il voit grand. « Je dis à Marine Le Pen qu’elle travaille et on se reverra », indique-t-il, avant de faire du pied au Laurent Wauquiez. « Je dis la même chose à Laurent Wauquiez, car je veux qu’on aille beaucoup plus large (sic) que le tête-à-tête avec Marine Le Pen », a-t-il martelé. « Je suis convaincu qu’à terme, nous aurons une grande coalition politique dans les années à venir, mais sur des bases solides ».

Marine Le Pen avait proposé jeudi dans une lettre ouverte à son ancien allié au second tour de la présidentielle Nicolas Dupont-Aignan de figurer tous les deux sur une liste commune aux élections européennes et de se rencontrer pour élaborer ensemble « une charte commune ».

>> A lire aussi : Laurent Wauquiez. «Il faut rendre la castration chimique obligatoire pour les violeurs»

>> A lire aussi : VIDEO. Marion Maréchal explique pourquoi elle ne porte plus le nom Le Pen