VIDEO. Pour Gérard Collomb, «les migrants font du "benchmarking"»

IMMIGRATION « Les migrants font un peu de "benchmarking" pour regarder les différentes législations à travers l’Europe qui sont les plus fragiles », selon le ministre…

C. Ape.
— 
Le Ministre de L'Intérieur, Gérard Collomb.
Le Ministre de L'Intérieur, Gérard Collomb. — Xavier Léoty

« Le Sénat aime beaucoup comparer les différentes législations européennes. Il n’y a pas que le Sénat qui fait du benchmarking, les migrants aussi » a affirmé le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb ce mercredi face au Sénat.

Le ministre de l’Intérieur était interrogé par le président de la commission des Lois au Sénat Philippe Bas sur l’efficacité de l’allongement du délai de rétention administrative des déboutés du droit d’asile (de 45 à 90 jours) prévu par le projet de loi.



« Les migrants font un peu de benchmarking pour regarder les différentes législations à travers l’Europe qui sont les plus fragiles », a assuré le ministre, qui faisait face aux sénateurs devant lesquels il présentait le projet de loi Asile et immigration.

Avant de poursuivre : « telle nationalité que je ne citerai pas se dirige plutôt vers tel pays, non pas parce qu’elle est plus francophile, mais tout simplement parce que là, c’est plus facile ».

Et le ministère de citer l’exemple allemand : « En Allemagne, des nationalités où en France on peine à traiter en trois ans, sont traitées en deux semaines. Les gens comparent un peu et se disent "on va aller dans tel pays" ».

Cette sortie n’est pas sans rappeler celle de la ministre des Affaires européennes Nathalie Loiseau qui avait parlé devant ce même Sénat le 9 mai de «shopping de l'asile».