VIDEO. Bretagne: «Le salaud», lance une députée à Stéphane Travert à propos du glyphosate

POLITIQUE L'agricultrice du Finistère avait déposé un amendement au sujet du désherbant...

Camille Allain

— 

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert, ici en mai 2018 à Nantes.
Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert, ici en mai 2018 à Nantes. — SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA

Sandrine Le Feur est agricultrice bio dans le Finistère. Depuis un peu plus d’un an, elle est aussi députée. Inconnue du monde politique il y a peu, la jeune femme a été élue avec l’étiquette de La République en marche. Mais elle n’a pas perdu son franc-parler. Dans un extrait de l’émission C Politique, diffusée sur France 5, la députée s’est émue de la réaction du ministre Stéphane Travert au sujet du glyphosate. « Le salaud », a-t-elle lâché en marge d’un rassemblement militant.

Engagée pour la démarche bio, la députée a déposé un amendement « signé par 70 députés » proposant l’interdiction de l’utilisation du glyphosate d’ici trois ans. Ce que le ministre a tenté de minimiser dans un tweet : « L’interdiction du glyphosate n’a jamais figuré dans le projet de loi. Il existe un amendement, déposé par un député, qui n’a pas été adopté en commission ».

L’interdiction pas inscrite dans la loi

L’interdiction du glyphosate n'a pas été gravée dans la loi par les députés​, alors qu’il s’agissait d’un engagement du candidat Emmanuel Macron. Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a cependant affirmé que le produit disparaîtra d'ici trois ans.