VIDEO. Marion Maréchal explique pourquoi elle ne porte plus le nom Le Pen

EXPLICATIONS Le 18 mai dernier, la petite fille de Jean-Marie Le Pen annonçait sur Facebook avoir repris son nom d’état-civil : Marion Maréchal…

M.F.

— 

Marion Maréchal-Le Pen
Marion Maréchal-Le Pen — Michel Euler/AP/SIPA

Elle n’en a plus besoin. Une semaine après avoir effacé des réseaux le nom Le Pen, Marion Maréchal a expliqué son choix dans deux interviews. Celle qui s’est retiré de la vie politique en 2017 et s’apprête à ouvrir l'Institut de sciences sociales a déclaré au site Boulevard Voltaire qu’il s’agissait principalement une manière d’acter son « passage à la vie civile ».

La nièce de Marine Le Pen a également insisté sur le fait qu’elle n’aurait « jamais honte » de son nom. Propos réitérés sur la chaîne Télé Lyon Métropole : « Je coupe court tout de suite aux spéculations, ce n’est pas un reniement, j’ai toujours été fière de mon nom, je l’ai toujours assumé. »

Stratégie politique assumée

Marion Maréchal assure que l’adossement du nom de sa mère à son nom d’état-civil était stratégique. Utiliser Le Pen « avait clairement un objectif en 2012 : laver l’honneur de ce nom à Carpentras, vingt ans après la terrible affaire qui l’avait souillé. Je pense avoir mené cette mission avec succès par mon élection. Je n’ai plus de raison de garder, aujourd’hui, mon nom "politique". Je ne suis plus que Maréchal… Finalement, ce n’est déjà pas si mal ! », explique l’ancienne députée FN au site Boulevard Voltaire.

De quoi rassurer son grand-père. Le cofondateur du FN avait immédiatement réagi à l’annonce de changement de nom de Marion Maréchal. « Marion pense peut-être que mon nom est trop lourd à porter », avait déclaré Jean-Marie Le Pen au JDD, avant d’ajouter : « J’ai l’habitude d’être abandonné ».

>> A lire aussi : Marion Maréchal s'est «délestée» de Le Pen pour «mieux s'envoler», pense Gilbert Collard