VIDEO. Soupçons de financement libyen: L’ex-directeur de cabinet de Kadhafi charge Nicolas Sarkozy

JUSTICE Béchir Saleh a confirmé que des versements avaient bien été effectués par l’ancien directeur du renseignement militaire libyen lors la campagne présidentielle de 2007…

H. B.

— 

Nicolas Sarkozy, le 26 septembre 2016.
Nicolas Sarkozy, le 26 septembre 2016. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Lors de son dernier numéro diffusé ce mardi soir, le magazine de France 2 Cash Investigation a enquêté sur les soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. L’équipe de journalistes a réussi à recueillir plusieurs témoignages, dont celui de Béchir Saleh, l’ancien directeur de cabinet de Mouammar Kadhafi.

Il a affirmé pour la première fois que Nicolas Sarkozy avait bien reçu des financements libyens pour sa campagne présidentielle de 2007.

« Un budget spécial pour les personnes qu’il voulait soutenir »

Interrogé par Elise Lucet, l’ancien dignitaire explique d’abord n’avoir « aucune information » sur d’éventuels financements. Lorsque l’échange se poursuit avec le journaliste Nicolas Vescovacci, il confirme finalement que des versements ont bien été effectués par l’ancien directeur du renseignement militaire Abdallah Senoussi, via le « canal » du ministère des Finances libyens.

« Kadhafi avait un budget spécial pour les personnes qu’il voulait soutenir », a expliqué Béchir Saleh chiffrant à « 350 millions d’euros » les fonds disponibles pour cet usage. L’affaire avait été révélée en mai 2012 par Mediapart, qui avait publié un document libyen faisant état d’un financement par la Libye de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy. L'ex-président de la République a été mis en examen en mars pour corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de fonds publics libyens.