L’enquête préliminaire pour «abus de faiblesse» visant Gérald Darmanin classée sans suite

JUSTICE Les investigations n’ont « pas permis de caractériser dans tous ses éléments constitutifs une infraction pénale »...

Clémence Apetogbor

— 

Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics
Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics — ERIC PIERMONT / AFP

L’enquête préliminaire pour « abus de faiblesse » visant le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a été classée sans suite ce mercredi, a appris l’AFP auprès du parquet de Paris.

Les investigations n’ont « pas permis de caractériser dans tous ses éléments constitutifs une infraction pénale », a précisé le parquet.

L’enquête « a établi l’absence de toute infraction, preuve que ces accusations étaient sans aucun fondement », a réagi Gérald Darmanin dans un communiqué.

« Je laisse ceux qui ont sali mon nom et mon honneur à leur conscience », a-t-il ajouté.

Cette enquête avait été ouverte en février à la suite d’une plainte d’une habitante de Tourcoing (Nord) dont Gérald Darmanin a été le maire entre 2014 et 2017, qui affirmait s’être « sentie obligée » d’avoir des relations sexuelles avec lui pour obtenir un logement et un emploi.

>> A lire aussi : Gérald Darmanin porte plainte après avoir reçu des menaces de mort