Mobilisation du 26 mai: La CGT sera-t-elle bien dans les cortèges aux côtés de la France insoumise?

LUTTE Une source interne affirme que la CGT en sera mais Philippe Martinez n'a pas confirmé...

L.Gam.

— 

Jean-Luc Mélenchon dans le cortège marseillais du 12 septembre 2017.
Jean-Luc Mélenchon dans le cortège marseillais du 12 septembre 2017. — Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Ils laissent planer le suspense. Les syndicalistes de la CGT ont décidé, selon des informations du Parisien, de défiler le samedi 26 mai, lors de la journée d’action pour « l’égalité, la justice sociale et la solidarité ». Une action coup de poing contre la politique du gouvernement, une nouvelle manche entre Emmanuel Macron et son principal concurrent autoproclamé, Jean-Luc Mélenchon.

Mais ce mardi soir, la confédération CGT a assuré à l’AFP qu'« aucune décision n’a été prise à ce stade » et Philippe Martinez ne s’est pour l’instant pas exprimé. Alors défilera ou défilera pas aux côtés des élus de la France insoumise​ ?

Une « marée populaire contre les réformes Macron »

Car si le mot d’ordre de « marée populaire contre les réformes Macron » correspond aux idéaux des cégétistes, l’instigateur du mouvement, à savoir la France insoumise, ne leur plaît guère, en particulier depuis la « fête à Macron » du 5 mai, où le leader de LFI avait largement tiré la couverture à lui.

Mais la source du Parisien assure que « la participation peut s’expliquer par le fait que cette fois, le mouvement a été co-construit, avec plusieurs acteurs. Il ne s’agit pas d’un appel lancé par un parti politique seul ».

En revanche, pour FO et la CFDT, c’est un non définitif. « Il n’y a aucune chance de voir dans un défilé qui a une connotation politique - et je ne juge pas le contenu de ce défilé, ce n’est pas mon problème -, la CFDT », a tranché lundi Laurent Berger, le secrétaire général.