Lot: Lassés de «devoir se battre avec les services de l'Etat», des élus ferment leurs mairies

POLITIQUE Plusieurs mairies du Lot sont fermées ce lundi pour dénoncer leurs relations avec l’Etat…

B.C. avec AFP

— 

Le fronton d'une mairie. Illustration.
Le fronton d'une mairie. Illustration. — GILE MICHEL/SIPA

Ils sont lassés et se sentent méprisés. Des élus lotois, membres du territoire de Cauvaldor (Causses et vallée de la Dordogne), au nord du département, ont décidé « d’exprimer leur inquiétude pour l’avenir de leurs collectivités ».

Pour dénoncer leurs relations avec les services de l'Etat, ils ont fermé ce lundi leur mairie. C’est le cas d’une grande majorité des 79 communes membres de l’intercommunalité.

« A cette inquiétude s’ajoute une certaine lassitude de devoir se battre de manière quasi permanente avec les services de l’État qui, au lieu d’accompagner positivement leurs initiatives de développement, s’érigent trop souvent en censeurs et bloquent, par leurs exigences démesurées, les projets qu’ils souhaitent mettre en œuvre dans l’intérêt du territoire et des habitants », font-ils valoir dans un communiqué publié sur le site Internet de Cauvaldor.

Pour un « partenariat constructif »

En plus de cette grève administrative, ces maires ont décidé de ne plus participer aux réunions organisées par la Préfecture, les sous-préfectures ou les services de l’État et ont suspendu certaines compétences.

Ces maires demandent « l’instauration d’un véritable dialogue de confiance et d’un partenariat constructif avec les services de l’Etat ».