Non, Mélenchon ne veut pas une interdiction du porc dans les cantines

FAKE OFF Le chef de file de la France insoumise a simplement proposé de mettre en place des menus végétariens...

M.Co.

— 

Jean-Luc Mélenchon, lors d'une manifestation à Paris, en septembre 2017.
Jean-Luc Mélenchon, lors d'une manifestation à Paris, en septembre 2017. — Alfonso Jimenez/Shutter/SIPA
  • Jean-Luc Mélenchon veut-il « interdire le porc dans les cantines » ? L’affirmation, fausse, circule sur Facebook.
  • L’intox est née pendant la campagne présidentielle.
  • L’élu s’était alors prononcé en faveur de menus végétariens. Il n’a jamais demandé l’interdiction du porc dans les restaurants scolaires.

L’intox est née pendant la campagne présidentielle, il y a un an. Et pourtant elle revient, partagée sur des pages Facebook. Jean-Luc Mélenchon est accusé par le site Résistance Républicaine de vouloir « interdire le porc dans les cantines scolaires pour qu’il n’y ait plus de problème. » La principale animatrice de ce site a été condamnée en 2014 à mille euros d’amende, dont la moitié avec sursis, pour provocation à la haine envers les musulmans, après la publication d’un texte sur Boulevard Voltaire.

FAKE OFF

Résistance républicaine explique s’appuyer sur des déclarations de Jean-Luc Mélenchon dans l’émission Au tableau ! diffusée en mars 2017, un peu plus d’un mois avant le premier tour de l’élection présidentielle. Mais, pendant l’émission, le candidat n’a pas déclaré vouloir interdire le porc dans les cantines scolaires. Il s’est prononcé en faveur de menus végétariens, sans toutefois s’exprimer sur les modalités de mise en place de ces menus.

Un choix motivé par l'écologie

Face aux élèves, Jean-Luc Mélenchon met en avant l’écologie pour défendre son choix. « Dans votre monde, si vous continuez à le faire comme on est en train de le faire là, ça va mal finir, développe l’élu. Les élevages massifs des bêtes qui donnent de la viande, une fois qu’on les a tués, ça provoque des dégâts considérables sur la planète. »

Dans son programme pour l’élection présidentielle, le chef de file de la France insoumise ne se prononçait pas sur les menus de substitution. Il proposait deux mesures pour les cantines : les rendre gratuites et rendre obligatoire leur approvisionnement à partir de circuits courts. L’égalité et l’écologie, encore.

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Réagissez dans les commentaires ou envoyez un mail à l’adresse contribution@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.