Gironde: La République en Marche et le Modem regrettent la venue de Robert Ménard

POLITIQUE Le maire d'extrême droite Robert Ménard est invité par l'association «Demain Saint-André» le 5 mai à Saint-André-de-Cubzac, en Gironde...

E.P.

— 

Le maire de Béziers, Robert Ménard, le 9 décembre 2015.
Le maire de Béziers, Robert Ménard, le 9 décembre 2015. — AFP

Ce mardi, La République en Marche et le Modem girondins ont déploré dans un communiqué la venue annoncée samedi de Robert Ménard, maire de Béziers élu avec le soutien du Front National. L’élu d’extrême droite a été invité par l’association « Demain Saint-André », qui allie des membres de la droite et du Front National, pour des échanges.

« A choisir Robert Ménard en effigie, c’est toute une méthode qui est revendiquée : des campagnes visuelles odieuses attachant des femmes à des rails, à la création d’une milice, jusqu’aux recensements ethniques. Les Cubzaguais et le Nord Gironde méritent une méthode consensuelle, du pragmatisme, de l’écoute, de la bienveillance, mais certainement pas de la démagogie, la haine et des dirigeants réactionnaires », écrivent Fabien Robert Président Modem Gironde et Aziz Skalli Référent Départemental LREM.