1er Mai: Jean-Marie Le Pen se déclare «fidèle à Jeanne d'Arc» mais compte peu de fidèles autour de lui

TRADITION L'ancien président d'honneur du Front national a déposé une gerbe de fleurs devant une statue parisienne de Jeanne d'Arc...

B.C. avec AFP

— 

Jean-Marie Le Pen devant la statue de Jeanne d'Arc à Paris, le 1er mai 2018
Jean-Marie Le Pen devant la statue de Jeanne d'Arc à Paris, le 1er mai 2018 — JACQUES DEMARTHON / AFP

Jean-Marie Le Pen, s’est rendu mardi matin au pied de la statue de Jeanne d’Arc, place des Pyramides, à Paris, entouré d’environ deux cents fidèles, où il a déploré « qu’il n’y ait plus le grand défilé populaire » supprimé par le FN.

Le fondateur du parti d’extrême droite, qui fêtera ses 90 ans en juin, a déposé une gerbe de roses blanches, barrée de l’inscription « Fidélité à Jeanne », au pied de la statue, avant de se recueillir un instant.

Tradition de 50 ans

Sans estrade ni micro, Jean-Marie Le Pen n’a cette année prononcé aucun discours, alors que l’hommage à Jeanne d’Arc, chaque 1er mai, était autrefois l’un des événements annuels les plus importants du parti, réunissant plusieurs milliers de partisans.

« C’est une tradition nationale que je respecte. Je suis là comme je le suis chaque année depuis plus de cinquante ans, par conséquent je suis fidèle à Jeanne d’Arc, fidèle à la tradition nationale et fidèle à moi-même », a-t-il poursuivi, aux cris de « Jean-Marie, Jean-Marie » scandés par une petite foule et devant plusieurs journalistes bousculés par le service d’ordre.

Petite pique à sa fille

Exclu du Front national, Jean-Marie Le Pen en a également perdu la présidence d’honneur en mars dernier, lorsque sa fille Marine a supprimé cette fonction honorifique des nouveaux statuts du parti.

L’héritière du parti d’extrême droite était pour sa part au même moment à Cannes, puis à Nice, également pour rendre hommage à la Pucelle d’Orléans.

« Je crois que Nice est la seule ville de France où il n’y a pas de statue de Jeanne d’Arc ! C’est pour ça qu’elle va à Cannes déposer sa gerbe ! », a ironisé Jean-Marie Le Pen, salué par plusieurs drapeaux français ainsi que ceux du Parti de la France, présidé par Carl Lang, présent, et quelques fanions aux couleurs du Front national.