VIDEO. RSA: Non, son attribution n'est pas liée à l'obtention de la nationalité française

FAKE OFF Laurent Wauquiez a estimé que l'on souhaite « trop souvent » obtenir la nationalité française « parce qu'on aime le RSA » et « pas parce qu'on aime Victor Hugo »...

Mathilde Cousin

— 

Dans une interview à Nice-Matin, Laurent Wauquiez a décliné ses propositions sur l'immigration.
Dans une interview à Nice-Matin, Laurent Wauquiez a décliné ses propositions sur l'immigration. — PDN/SIPA
  • Dans une interview, Laurent Wauquiez a soutenu que « trop souvent » la nationalité française est demandée «par amour du RSA» et non pas «par amour de Victor Hugo».
  • Mais l’obtention du RSA n’est pas liée à l’obtention de la nationalité française.
  • Les bénéficiaires du RSA ont des droits mais aussi des devoirs.

Alors que les députés débattent à l’Assemblée nationale du projet de loi asile et immigration, Laurent Wauquiez a établi un parallèle douteux entre le RSA et l’acquisition de la nationalité française. Dans une interview à Nice-Matin, le président des Républicains a estimé que l’on souhaite « trop souvent » obtenir la nationalité française « parce qu’on aime le RSA » et « pas parce qu’on aime Victor Hugo ».

Pour acquérir la nationalité, « il faut pouvoir s’exprimer dans notre langue sans la moindre difficulté. Mais ça ne suffit pas. Je ne veux pas non plus de gens qui parlent français et professent la haine de la France. J’ai trop retenu l’histoire de Leonarda. On prend trop souvent notre nationalité parce qu’on aime le RSA, pas parce qu’on aime Victor Hugo », a jugé le président de la région de Rhône-Alpes.

FAKE OFF

L’attribution du RSA n’est pas liée à l’obtention de la nationalité française. Pour en bénéficier, il faut être âgé de plus de 25 ans, à moins d’avoir un enfant à charge ou d’avoir travaillé deux ans sur les trois dernières années. Il faut ensuite remplir des conditions de ressources et de résidence :

- pour les étrangers ressortissants de l’espace économique européen, il faut avoir résidé en France durant les trois mois précédant la demande ;

- pour les ressortissants des autres pays, il faut être titulaire, depuis au moins cinq ans, d’un titre de séjour autorisant à travailler. Il existe quelques exceptions à cette règle.

Un bénéficiaire du RSA a des devoirs

Par ailleurs, le versement du RSA implique des devoirs : le bénéficiaire doit s’engager à rechercher un emploi ou à suivre les mesures d’insertion qui lui ont été préconisées.

Le RSA a été versé à près de 1,83 million de foyers résidant en France en décembre 2017, soit une baisse de 0,6 % par rapport à l’année précédente (1,84 million). Le montant moyen perçu était de 490 euros mensuels.

Ce n’est pas la première fois que Laurent Wauquiez s’intéresse au RSA : en 2011, déjà, il avait proposé des mesures pour le réformer et, en 2016, il avait annoncé vouloir siffler « la fin de la récré » en signant une convention avec dix départements de sa région pour tester un dispositif de retour à l’emploi.

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Réagissez dans les commentaires ou envoyez un mail à l’adresse contribution@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.