Bouches-du-Rhône: La fédération du PS sur la voie d’un renouveau

POLITIQUE Les deux candidats à la tête de la fédération du PS des Bouches-du-Rhône plaident pour un grand renouvellement après des années sombres…

Adrien Max

— 

Une femme entre dans un bureau de vote à Marseille le 13 octobre 2013 à l'occasion de la primaire PS
Une femme entre dans un bureau de vote à Marseille le 13 octobre 2013 à l'occasion de la primaire PS — Bertrand Langlois AFP
  • Yannick Ohanessian, mandataire de Luc Carvounas et Nora Mebarek, mandataire d’Emmanuel Maurel, se présentent à la tête de la fédération du PS 13.
  • Les deux candidats souhaitent un renouveau pour la fédération 13, après un déclin depuis les années Guérini.
  • Benoit Payan, mandataire d’Olivier Faure, le nouveau patron du PS s’est retiré pour « ne pas cumuler les mandats ».
  • Tous souhaitent un renouveau pour la fédération des Bouches-du-Rhône, après les années Guérini.

Un vent nouveau soufflerait-il sur la fédération du Parti Socialiste dans les Bouches-du-Rhône ? C’est en tout cas ce que souhaitent les deux candidats déclarés à la tête de la fédération du PS 13, Yannick Ohanessian et Nora Mebarek. Elle est la mandataire d’Emmanuel Maurel, arrivé en tête dans le département tandis que Yannick Ohanessian représente Luc Carvounas, pourtant arrivé dernier mais soutenu par Benoit Payan, mandataire d’Olivier Faure, le nouveau patron du Parti Socialiste.

>> A lire aussi : Bouches-du-Rhône: Yannick Ohanessian se retire de l’élection du PS 13 à cause de «faits graves»

Les militants doivent désigner ce jeudi leur premier secrétaire fédéral, qui succédera à Jean-David Ciot. Les deux candidats souhaitent un renouveau pour la fédération des Bouches-du-Rhône, qui ne cesse de décroître depuis l’ère Guérini. « Ma motion est arrivée en tête dans le département avec près de 33 % des suffrages. J’ai pris acte que les militants nous soutenaient majoritairement, c’est ce qui m’a décidé à me présenter », explique Nora Mebarek, qui est cheffe du groupe socialiste à la mairie d’Arles.

« Renouveler les cadres de cette fédération »

Elle a toujours prôné une « union de la gauche », en se retirant notamment au profit du Parti communiste. « Si ce n’est pas moi ce n’est pas grave, tant que c’est le PS. Si ce n’est pas le PS, ce n’est pas très grave tant que c’est à gauche », explique-t-elle. Nora Mebarek n’a jamais fait partie de la majorité de Jean-David Ciot qui dirigeait jusqu’alors la fédération. « Je ne sais pas ce qu’il s’y passe mais je serai totalement transparente », promet-elle.

Benoit Payan, chef de l’opposition socialiste à la mairie de Marseille, n’a quant à lui pas hésité une seule seconde à soutenir Yannick Ohanessian. « Depuis le début j’ai affirmé que je ne serai pas candidat et je reste dans cette ligne. Je ne veux pas cumuler les mandats alors que je critique ceux qui le font, je reste cohérent », avance-t-il.

>> A lire aussi : Bouches-du-Rhône: La fédération du Parti socialiste gonfle-t-elle son nombre de militants?

Il considère Yannick Ohanessian comme le plus apte à renouveler cette fédération qui ne compte plus que 1.300 militants : « Il faut à tout prix renouveler les cadres de cette fédération et leurs pratiques qui nous ont trop longtemps menés à la médiocratie. Yannick Ohanessian est un cheminot militant qui nous permettra de nous relever. Je l’accompagnerai dans cette démarche de clarté », explique Benoit Payan. Reste à savoir dans quel état ils récupéreront la fédération.

Yannick Ohanessian, qui devait nous rappeler mercredi dans la journée, n’a finalement pas pu se « libérer ».

Edit : Yannick Ohanessian n'a pu se libérer car il avait convoqué les militants pour voter une motion. Il a envoyé un communiqué à 1 heure du matin en annonçant qu'il se retirait de l'élection du secrétaire fédéral PS 13 et évoque des « faits graves ». Plus d'infos à lire ici