Festival Tomorrowland à l’Alpe d’Huez : «Le budget culture ne sera pas impacté», assure Laurent Wauquiez

POLEMIQUE Le président de la Région d’Auvergne-Rhône-Alpes explique ce jeudi via un communiqué que les 400.000 euros d’aide à Tomorrowland concerneront «les délégations tourisme et économie»…

Jérémy Laugier

— 

Laurent Wauquiez, ici à Montargis le 14 mars lors d'un discours de soutien à Jean-Pierre Door, candidat des Républicains pour l’élection législative partielle dans le Loiret. Vincent Loison
Laurent Wauquiez, ici à Montargis le 14 mars lors d'un discours de soutien à Jean-Pierre Door, candidat des Républicains pour l’élection législative partielle dans le Loiret. Vincent Loison — SIPA

L’annonce de son aide de 400.000 euros au premier festival Tomorrowland prévu à l’Alpe d’Huez en mars 2019 a sans surprise provoqué un tollé dans le monde culturel rhônalpin. Le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez a tenu à préciser sa position ce jeudi via un communiqué intitulé « La Région réaffirme son engagement aux acteurs des musiques actuelles ».

« Notre Région peut se réjouir d’avoir réussi à capter un événement d’envergure internationale. C’est la raison pour laquelle ce festival sera porté sur les délégations tourisme et économie. Le budget culture ne sera pas impacté », assure le président des Républicains. Celui-ci s’est engagé mercredi devant des acteurs du spectacle vivant et des musiques actuelles à « sanctuariser le budget de la culture ».

Un énorme festival en Belgique

Une centaine d’acteurs culturels de la région venaient de signer une lettre ouverte dénonçant cette colossale subvention accordée à la première version hivernale de Tomorrowland.

30.000 amateurs d’électro sont espérés pour cette aventure à l’Alpe d’Huez, entre 1.860 et 3.330 m d’altitude. Il faut dire que le festival belge s’est fait une sacrée réputation depuis sa création en 2005, sa dernière édition ayant notamment rassemblé 400.000 spectateurs en juillet.