Frédéric Lefebvre, qui a annoncé qu'il quittait LR, en meeting à La Baule, le 3 septembre 2016.
Frédéric Lefebvre, qui a annoncé qu'il quittait LR, en meeting à La Baule, le 3 septembre 2016. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

POLITIQUE

Pour Sarkozy, j’ai «tout sacrifié, passionnément, aveuglément, connement», raconte Frédéric Lefebvre

L’ancien « sniper » de Nicolas Sarkozy sort un livre…

En juin dernier, il quittait Les Républicains, dénonçant le « quarteron de généraux sectaires » à la tête du parti et affirmant avoir fait l’objet de « menaces », « y compris par Nicolas Sarkozy lui-même ». Frédéric Lefebvre, ancien secrétaire d’Etat de Sarkozy, dont il a été l’un des plus volubiles porte-flingues, revient aujourd’hui sur sa période « sniper ».

Dans son livre Chaos sorti cette semaine, l’ancien député raconte avoir perdu « le sens de la réalité dans le sillage d’un Sarkozy survolté ». « Mener Nicolas Sarkozy à l’Elysée était devenu l’objectif de ma vie. Je lui ai tout sacrifié, passionnément, aveuglément, connement », écrit-il encore, selon Europe 1.

>> A lire aussi : Frédéric Lefebvre quitte le parti Les Républicains, les internautes ressortent les dossiers

Au final, Fréféric Lefebvre, co-fondateur en novembre dernier du parti politique Agir, nouvelle formation des « Constructifs » pro-Macron, estime « quand même avoir bien morflé » dans sa période sarkozyste. « Bien sûr que c’est incroyable, mais j’ai tutoyé la mort à cause de ça, affirme-t-il sur Europe 1. Après sept embolies pulmonaires et un infarctus pulmonaire, quand vous sauvegardez la vie, vous vous dîtes que c’est la seule chose importante. »