Nord: Un élu FN viré d’une manifestation organisée par la CGT

POLITIQUE Des militants syndicaux de la CGT métallurgie ont expulsé le député (FN) Sébastien Chenu d’une manifestation organisée à Valenciennes…

G.D. avec AFP

— 

Le député (FN)  Sébastien Chenu (avec son écharpe tricolore) s'est réfugié dans un magasin, lors d'une manifestation, le 15 mars 2018. On le voit à travers la vitre au centre, en haut, de l'image.
Le député (FN) Sébastien Chenu (avec son écharpe tricolore) s'est réfugié dans un magasin, lors d'une manifestation, le 15 mars 2018. On le voit à travers la vitre au centre, en haut, de l'image. — F. Lo Presti / AFP

Persona non grata dans le défilé. Le député (FN) du Nord Sébastien Chenu a été bousculé par des militants du syndicat CGT et contraint de se retrancher dans un magasin, ce jeudi matin, à Valenciennes, lors d'une manifestation de la CGT métallurgie, a constaté un journaliste de l’AFP.

« Dehors les fachos ! »

« Dehors les fachos ! », ont d’abord scandé les manifestants, qui l’ont ensuite poussé vigoureusement. L’élu, qui arborait son écharpe tricolore, a trouvé refuge dans une agence de voyage sur la place d’Armes, principale place de la ville.

>> A lire aussi : Sébastien Chenu de Gaylib, la «prise de guerre» de Marine Le Pen

Une dizaine de policiers sont intervenus peu après pour protéger le député et le magasin où il est resté une quinzaine de minutes.

Plainte déposée

« C’est scandaleux d’agresser un élu de la nation. J’ai reçu des coups au visage, au bras et aux jambes, par des gros bras de la CGT, alors que j’étais paisiblement en train de discuter avec des manifestants, dont des retraités. Je porterai plainte, un élu portant son écharpe tricolore ne peut être agressé de la sorte », a réagi Sébastien Chenu auprès de l’AFP.

Quelque 300 personnes étaient rassemblées à l’appel de la CGT Métallurgie, dans le cadre d’une semaine d’action visant notamment à aboutir à une « convention collective nationale de haut niveau » pour les 1,4 million de salariés du secteur.