Emmanuel Macron va se faire tirer le portrait par la photographe star Annie Leibovitz

POLITIQUE La célèbre artiste prépare une série de photos pour « Vanity fair US »…

20 Minutes avec AFP
— 
La photographe Annie Leibovitz.
La photographe Annie Leibovitz. — BORIS HORVAT / AFP

La photographe star Annie Leibovitz prépare une série de photos pour un magazine américain du président français Emmanuel Macron qui lui a ouvert les portes de l’Elysée, quelques jours après une visite très commentée du Taj Mahal en Inde, vue par certains comme une mise en scène médiatique.

>> A lire aussi : Qui est Soazig de La Moissonière, la photographe du Président?

« C’est la première fois depuis le début du mandat que l’Elysée est ainsi ouvert à un photographe, en dehors de sa photographe officielle de Soazig de la Moissonnière. Nous avons accepté son projet pour Vanity Fair US parce que c’est une artiste reconnue pour son regard photographique », a indiqué ce mercredi une source à l’Elysée, confirmant des informations du Monde.

La photographe des stars

« Annie Leibovitz est arrivée hier matin. Elle a visité l’Elysée, a suivi le président pendant deux heures et assiste au Conseil des ministres ce matin. Elle suit ensuite la visite en Indre-et-Loire aujourd’hui et demain, puis le salon du Livre, et sans doute la venue de Merkel vendredi », a encore indiqué cette source.

>> A lire aussi : Annie Leibovitz, le cliché du génie dépensier

La photographe américaine est connue à travers le monde pour ses portraits de célébrités, de la reine Elizabeth à la famille Obama en passant par tous les acteurs en vogue à Hollywood. Elle avait déjà photographié en 2008 Carla Bruni Sarkozy, alors Première dame, sur le toit de l’Elysée.

Soucieux de maîtriser sa communication, le président français travaille d’habitude avec une photographe attitrée et n’hésite pas à mettre en ligne photos et vidéos sur les réseaux sociaux, comme celles de sa récente visite en Inde.

Suivi par d'autres artistes

Il a déjà été suivi par des artistes (l’écrivain Philippe Besson) ou des réalisateurs. Pendant la campagne présidentielle, il a ainsi été filmé pendant huit mois par Yann L’Hénoret pour un documentaire diffusé ensuite sur TF1, au lendemain de son élection (Emmanuel Macron : Les Coulisses d’une victoire).

Son prédécesseur François Hollande avait été très critiqué, à la fin de son mandat, pour sa proximité avec les journalistes et pour s’être prêté à des documentaires sur les coulisses de la présidence (Le Pouvoir, de Patrick Rotman et Pierre Favier, Un temps de président, d’Yves Jeuland). Il avait également ouvert les portes de l’Elysée pendant un an au dessinateur Mathieu Sapin, qui en avait tiré l’album Le Château.