Alsace: Schiltigheim, troisième ville du Bas-Rhin, revote dans un mois, sans candidat LREM

MUNICIPALES Après la démission de plus d’un tiers du conseil municipal de Schiltigheim, les électeurs de la troisième ville du Bas-Rhin sont appelés aux urnes début avril. Mais La République en marche ne soutiendra personne…

B.P.

— 

Dans la commune alsacienne de Schiltigheim, des élections anticipées sont prévues les 8 et 15 avril 2018. Illustration
Dans la commune alsacienne de Schiltigheim, des élections anticipées sont prévues les 8 et 15 avril 2018. Illustration — G. VARELA / 20 MINUTES

Au conseil municipal de Schiltigheim, c’est un peu Dallas depuis quelques mois déjà. Mais le feuilleton a pris une telle tournure, fin janvier, que de nouvelles élections, anticipées, seront même organisées les 8 et 15 avril. En opposition au maire UDI Jean-Marie Kutner, plus d’un tiers de l’hémicycle (dont le premier adjoint) a démissionné.

>> A lire aussi : A deux ans des élections municipales, la mairie de Strasbourg est-elle promise à La République en marche?

Alors que des tensions existaient déjà autour de grands projets de rénovation de la troisième ville du Bas-Rhin, la plus grosse crise a eu lieu au moment du vote du budget 2018, quatre ans après les dernières municipales. C’est donc elle qui est à l’origine de ces élections anticipées. Où La République en marche ne sera pas représentée.

Aucune liste présentée ni soutenue par LREM

Alors que deux comités locaux du parti d’Emmanuel Macron existent pourtant sur ce territoire, la direction du mouvement dans le département a finalement annoncé par le biais d’un communiqué vendredi qu’il « ne présentera ni ne soutiendra aucune liste » lors de ces élections partielles. « Personne ne pourra s’afficher ni se réclamer de LaREM. »

Notre mouvement souhaite prendre le temps de préparer ce projet en collaboration étroite avec les habitantes et les habitants de la ville, sans précipiter son travail. »